Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Comment faire un crédit immobilier pour acheter à l'étranger ?

Crédit immobilier

Envie d'acquérir un bien immobilier à l'international ? Comment faire ? Le crédit immobilier pour acheter à l'étranger est la solution. Crédigo vous dévoile tout sur le sujet.

Sommaire prêt immo à l'étranger :

  1. Se lancer dans l’achat d’un bien immobilier à l’étranger
  2. Protéger son bien immobilier acheté à l'étranger
  3. Les solutions de financement pour acquérir un bien à l'étranger
  4. Financer son achat immobilier à l'étranger en cas de refus français

Obtenir un crédit en France pour acheter un bien immobilier à l'étranger est tout à fait faisable. Voici quelles sont les conditions à connaître et quelques conseils pour savoir avant de se lancer. Crédigo fait le point sur la question.

Comment faire un crédit immobilier pour acheter à l'étranger ?

Se lancer dans l’achat d’un bien immobilier à l’étranger

Une retraite ensoleillée, une résidence secondaire, ou tout simplement l'envie de changer de paysage, autant de raisons pour s'expatrier. Quant à l'obtention d'un crédit en France pour acheter un bien immobilier à l'étranger, cette opération est tout à fait faisable. Voici quelles sont les conditions à connaître et quelques conseils pour savoir comment s'y prendre.

Les prix attractifs de certains pays permettent aux Français de s'offrir une résidence secondaire. L'Espagne, Lisbonne ou encore Berlin sont des destinations particulièrement prisées par les Français. Bien évidemment, toutes les destinations même les plus lointaines sont envisageables. La première chose à faire, logique et indispensable, sera de se renseigner sur le contexte politique et économique du pays. On prendra ensuite des renseignements sur la législation de l'immobilier en vigueur dans son pays de destination, mais également sur le financement et les possibilités d'achats immobiliers par les résidents ou non-résidents du pays.

Trouvez les réponses à toutes vos questions, car les lois peuvent totalement varier d'un pays à l'autre. On prendra par ailleurs la précaution de se renseigner sur le rapatriement et le transfert de capitaux au cas où l'on voudrait revendre le bien. Enfin, attention aux règles de fiscalités en vigueur, certains pays ont des accords avec la France permettant d'être soumis aux lois fiscales françaises, et d'autres pas. C'est votre notaire ou votre conseiller en gestion du patrimoine qui sera le plus à même de vous fournir ces renseignements. Enfin, le conseil le plus avisé que l'on pourra donner avant de faire le choix d'investir à l'étranger sera tout simplement de se rendre sur place. Soyez sûr de votre choix de destination, allez voir le bien, connaissez l'environnement, c'est le meilleur moyen d'éviter les mauvaises surprises.

Protéger son bien immobilier acheté à l'étranger

Le projet d'acquérir un bien à l'étranger est un investissement immobilier à long terme. Il est donc crucial de protéger votre investissement des éventuels risques futurs. Ainsi le devenir de votre bien immobilier à l'étranger en cas de succession est à envisager. Pour vous prémunir de problèmes liés au droit international privé, il est préférable de rédiger en amont un testament. Un autre point doit attirer votre attention : les obligations assurantielles du pays concerné. Une assurance habitation assortie d'une garantie responsabilité civile est alors préconisée.

Les solutions de financement pour acquérir un bien à l'étranger

Vous l'aurez facilement deviné, obtenir un crédit immobilier en France, un rachat de crédit immobilier par un organisme de rachat de crédit ou une société rachat de crédit sont déjà des situations complexes. Qu'il s'agisse d'un prêt relais, d'un prêt immobilier professionnel, d'un prêt à taux zéro constituer un dossier immobilier est ardu. Sans parler du rachat de crédit professionnel, d'un crédit auto intérimaire, du rachat de crédit (nouveau crédit unique), du prêt personnel . Une autre situation délicate est celle de changer de banque avec crédit en cours. Et pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter nos exemples de rachat de crédit.

Ces situations demandent déjà que l'on apporte certaines garanties à l'établissement de prêt alors ce dernier sera plus exigeant en vue d'un achat à l'étranger. Afin de garantir votre prêt, l'organisme de prêt pourra par exemple demander une garantie sous forme d'hypothèque sur un bien français. Ce n'est pas un problème si l'achat à venir concerne une résidence secondaire, mais si ce n'est pas le cas, il sera difficile d'apporter ce type de garantie à la banque.

Une autre solution de financement demeure possible pour ce type de prêt : le prêt Lombard, soit un type de crédit appartenant à la famille du prêt in fine. Il s'agit d'un crédit adossé. Votre épargne personnelle dans ce cas est votre garantie. Une partie ou la totalité de cette dernière est bloquée par la banque ou l'organisme prêteur, et ce, pendant toute la durée du crédit. L'épargne est nantie sur une assurance-vie. La seconde option pour ce type de prêt sera de posséder une assurance-vie qui servira de garantie en cas d'impayé. En somme, il est impératif de posséder quelque chose en France qui aura une valeur suffisante pour la banque. Enfin, les établissements de prêt prennent également en compte le contexte socio-économique du pays de la destination.

Financer son achat immobilier à l'étranger en cas de refus français

Faire appel à un courtier immobilier pour ne pas essuyer un échec est parfois insuffisant. Il en est de même pour les simulateurs de crédits. Certes, ils vous permettent de cibler des établissements susceptibles de vous accorder un prêt, mais sans garantie d'acceptation de votre dossier. Quelles solutions s'offrent alors à vous pour concrétiser votre projet d'investissement immobilier ? Comment obtenir votre crédit immobilier ? Peut-on emprunter directement dans le pays concerné ?

Pour investir dans la pierre à l'étranger, il est tout à fait possible de contracter un prêt immobilier dans une banque locale, c'est-à-dire dans le pays que vous avez choisi. Il vous faudra ouvrir un compte bancaire dans le pays concerné qui devra être obligatoirement déclaré à l'administration fiscale française chaque année. Attention, les conditions de financement et les modalités de remboursement sont différentes d'un pays à un autre. Certains pays comme l'Espagne exigent un apport conséquent bien supérieur aux exigences françaises. Ce dernier peut s'élever à 40 % de la valeur du bien.

S'il vous est impossible de contenter les organismes de prêt français, vous pourrez toujours examiner la possibilité de contracter un prêt dans votre futur pays. Il est donc nécessaire de vous renseigner sur les modalités d'emprunt sur place et les frais de dossier crédit. N'hésitez pas également à effectuer des simulations de rachat crédit et à utiliser les simulateurs de prêts. Pour obtenir le meilleur taux d'emprunt, les meilleures offres de prêt, pensez à surveiller les taux actuels et la baisse des taux immobiliers. Pensez aussi au bout d'un certain temps à renégocier votre prêt immobilier. Et ne baissez pas les bras face à un éventuel refus rachat de crédit. Et pour aller plus n'hésitez pas à consulter nos sources sur : rachat de crédit déclaration impôt, coût de rachat de crédit, remboursement trop perçu rachat de crédit, l'assurance de prêt ou encore le taux de rachat de crédit.

Et si la langue peut être un obstacle pour ceux souhaitant constituer un dossier pour un crédit immobilier étranger, la solution du traducteur assermenté est vivement conseillée. Il vous aidera à préparer votre demande et à réaliser votre projet. Et pour que vos prêteurs acceptent votre demande, votre situation financière doit être stable. La banque du territoire étranger assortit son offre d'une assurance spéciale soit d'un contrat groupe. Et si la zone est à risque, vous pouvez toujours vous rapprocher d'un assureur externe pour bénéficier de ce produit. Et pour aller plus loin et connaître tout sur les crédits, n'hésitez pas à consulter nos liens vers le crédit renouvelable, le crédit consommation ou encore le crédit consommation décès.

Article mis à jour le