Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Le départ à la retraite, une perte de revenus à laquelle il convient de se préparer
  Retraite

 

Au moment de leur départ à la retraite, les salariés non-cadres connaîtront comme les cadres, une forte diminution de leurs revenus

Le départ à la retraite engendre une perte de revenus à laquelle il convient de se préparer. L'effort d'épargne s'amplifie avec le temps, un salarié non-cadre partant à la retraite en 2050 devra épargner plus que celui qui part en 2030. Quel est donc l'effort d'épargne d'un salarié non-cadre avant son départ à la retraite ?

Le départ à la retraite : une forte baisse de revenus pour un salarié non-cadre

Comme les cadres, les salariés non-cadres connaîtront une forte diminution de leurs revenus au moment de leur départ à la retraite. Avec le temps, cette diminution va en s'amplifiant. Ainsi, un salarié non-cadre effectuant son départ à la retraite en 2050 percevra une retraite inférieure de 20% à celle du même salarié qui l'aurait prise en 2003 (l'écart est de 10 % entre 2020 et 2003).

En effet, après son départ à la retraite, le même salarié non-cadre a perçu en moyenne 83,6% de son dernier salaire en 2003, il percevra 75,6% en 2020 et seulement 64,4% en 2050.

Pour éviter une perte trop importante de pouvoir d'achat après le départ à la retraite, des solutions existent. Il peut s'agir du rachat de crédit pour les séniors (si la personne a un prêt immobilier, un crédit personnel ou des crédits consommation en cours), de viager hypothécaire ou, tout simplement, d'épargne.

L'épargne mensuelle d'un salarié non-cadre pour préparer le départ à la retraite

L'Observatoire de l'Epargne Européenne (OEE) a calculé le « montant mensuel d'épargne des salariés non-cadres nécessaire au financement de leur retraite » sur 20 ans pour conserver les niveaux qu'ils auraient eu avec un départ à la retraite en 2003 : «L'hypothèse de taux de rendement moyen de l'épargne durant la phase de placement a été fixée à 4% par an» selon l'OEE.

Un salarié non-cadre dont le salaire net s'élève à 2.000 € par mois, devra constituer un capital de 38 400 € pour un départ à la retraite en 2020. Mensuellement, l'effort d'épargne sera de 208 € en commençant à épargner en 2008 (soit 10,4% de son salaire), 340 € en débutant en 2012 et 738 € en 2016.

Pour un départ à la retraite en 2050, ce même salarié devra épargner 79 € par mois dès 2010.

Je simule mon rachat de crédits

Twitter icon
Facebook icon
Google icon