PTZ et éco-PTZ : quelles sont les différences ?

19 Feb 2019
Immobilier
Différence PTZ et éco-PTZ

On entend parler du PTZ, de l’Eco PTZ tant que l’on oublie que ce sont deux aides différentes, avec des conditions différentes, des bénéficiaires différents… On fait le point.

Perdu dans la jungle des aides entre prêt à taux zéro (PTZ) et éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ? Souvent on utilise l’un et l’autre mot sans différenciation. Erreur ! Il ne faut pas confondre ces deux types de prêts, qui s'adressent à des publics différents et financent des opérations distinctes. On vous explique tout pour comprendre les différences entre ces deux aides financières.

Dans les deux types d’aides

Ce sont des avances financières, remboursables sans intérêt, pour le propriétaire-emprunteur occupant sa résidence principale. Dans les deux cas, pour obtenir un PTZ ou un éco-PTZ, on doit s'adresser à un établissement bancaire agréé, qui décide seul de son attribution, après étude de la solvabilité et des garanties du demandeur.

Le cumul de ces deux prêts est possible.

Le prêt à taux zéro ou PTZ :

Le PTZ permet de financer l'acquisition du logement neuf ou ancien et est attribué sous conditions de ressources. Ce type de prêt bénéficie d'un différé de remboursement, variable selon les revenus.

C’est un prêt complémentaire pour l'acquisition d’une résidence principale soumis à des critères de plafond des revenus et quelques conditions comme acheter un logement performant sur le plan énergétique ou aux normes RT 2012.

En cas d’achat d’un logement ancien, les travaux de rénovation doivent représenter au 25% du total de l’opération. Ces travaux doivent être réalisés dans les 3 ans après l’obtention du prêt.

L'éco-prêt à taux zéro ou Eco-PTZ :

L'éco-PTZ finance, lui, les travaux d'amélioration de la performance énergétique du logement. Il a été créé en 2009. Il a été prolongé jusqu’en 2021 et ouvert aux copropriétaires en 2014.

Il est attribué sans condition de ressources, mais le différé de remboursement n’est pas possible. Il n’existe pas de critères de plafond de revenus pour l'Eco-PTZ.

Nouveauté à noter : la fin du bouquet de travaux au 1er mars 2019 pour être éligible. Il faut toutefois entreprendre des travaux prévus dans une liste précise. Ces travaux doivent être effectués par des professionnels garantis RGE.

Il est possible jusqu’en 2021 de pouvoir demander un deuxième éco-prêt pour le même logement pour financer d’autres travaux que ceux financés par le premier éco-prêt. Le somme des deux prêts ne doit pas dépasser 30.000 euros.

Le PTZ, une aide publique destinée à aider à financièrement les ménages à devenir propriétaire, est appelé à disparaître en 2020 pour certaines…
09 oct 2019
Immobilier
La loi de finances 2020 transformera le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime. Le montant remboursé dépendra des revenus…
03 oct 2019
Immobilier
Le code des impôts et plus précisément l’article 1398 prévoit une possibilité d’être exonéré ou d’obtenir un dégrèvement de la taxe foncière pour un…
30 oct 2019
Economie
C'est un avantage non négligeable de l'investissement dans l'immobilier d'entreprise : son rendement. Ce dernier est très élevé puisqu'il est…
25 oct 2019
Crédit immobilier