Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Calcul taux d'endettement et Capacité d'emprunt
  Surendettement

 

Le taux d'endettement donne une vision globale de votre situation économique. Il permet ainsi de représenter la part utilisée par vos dépenses dans vos revenus.

Qu'est-ce qu'un taux d'endettement ? Quelle proportion de mon budget va servir à payer mes dettes ? Quel est le seuil à ne pas dépasser pour ne pas être considéré comme endetté ? Comment le calculer ?

Calculer le taux d'endettement

Taux d'endettement = (ensemble de mes dépenses mensuelles fixes / revenus mensuels) x 100

Dépenses mensuelles fixes : loyer, crédits en cours, charges d'eau et d'électricité, pension alimentaire.
Revenus mensuels : salaire, aides, pensions reçues, revenus fonciers.

En général, les revenus pris en compte par les banques sont les revenus fixes. Elles ne prennent pas en compte les aides sociales, les pensions permanentes et les primes non contractuelles.

Le taux d'endettement est donc un indicateur économique incontournable. Il existe cependant des techniques pour les réduire.

Le taux d'endettement généralement admis est de 33 %.

Concrètement, il n’y a aucune règle juridique qui indique un seuil spécifique à ne pas dépasser pour un taux d’endettement. Mais actuellement, les banquiers estiment qu’il est risqué d’accorder des emprunts à des personnes ayant un taux d’endettement supérieur à 33%. En effet, si plus d'un tiers de vos revenus financiers mensuels est déjà consacré aux remboursements de prêts en cours, il est fortement probable que vous rencontrerez des difficultés à assumer un nouveau crédit.

Le calcul du taux d'endettement est souvent exigé par les organismes prêteurs et par les banques pour toute demande de nouveau crédit.

Si votre taux d'endettement est supérieur à 33% ou que votre capacité d'emprunt est inférieure à 66%, vous serez considérés comme endetté. Il y aura alors de fortes chances que votre crédit soit refusé. Il est donc vivement conseillé de réaliser au préalable, une simulation de votre taux d'endettement avant d'entamer toutes démarches auprès de votre organisme bancaire ou de votre courtier.

Cependant, il se peut que ce plafond puisse être dépassé selon deux critères :

  • Tolérance pour le dépassement de cette limite pour les métiers de l'administration publique perçus comme "sûrs".
  • Augmentation de la limite possible si votre "reste-à-vivre" vous permet de couvrir la totalité des dépenses du ménages.

Le reste-à-vivre : l'argent qu'il vous reste après avoir payé l'ensemble de vos charges (revenus - charges).

La capacité d'emprunt

La capacité d’emprunt représente le montant du prêt qu’une personne peut obtenir de la part d’un organisme de crédit. Ainsi, l’établissement de crédit prend en compte la solvabilité financière de l’emprunteur et sa capacité de remboursement. Celle-ci sera calculée au moment de la demande de prêt.

Cette solvabilité se traduit ici par le reste-à-vivre.

Comment baisser votre taux d'endettement ?

Une fois arrivé à 33% d’endettement, votre capacité de financement devient moins importante, ce qui peut entraîner des refus de demandes d’emprunt auprès des établissements financiers.

Heureusement, il existe des possibilités qui s’offrent à vous afin réduire votre taux d’endettement :

Allonger la durée du prêt :
Lors de prêts contractés sur un une longue durée (prêts sur 15 ans, 20 ou 25 ans), il est possible de demander auprès de votre banque, un allongement de la durée du remboursement de votre crédit. Cela aura pour conséquence directe de :

  • Diminuer vos mensualités
  • Baisser les charges mensuelles
  • Augmenter le coût de votre crédit
  • Réduire votre taux d'endettement

Négocier les taux d'intérêts :
La négociation de vos mensualités de remboursement ainsi que de vos taux d’intérêt permettent également de baisser le taux d’endettement.

Le regroupement de crédit pour lutter contre le surendettement :
Le rachat de crédit permet de rassembler tous vos crédits en un seul, il permet d'alléger vos mensualités avec un meilleur taux et de vous libérer du poids des dettes mensuellement trop importantes.

Lissage de crédits :
Le lissage de crédit si votre plan de financement comprend plusieurs types de prêts peut être très utile (prêt 1% employeur, PEL, PTZ, etc). Selon votre situation financière, vous pourrez lisser vos différents crédits entre eux pour optimiser le montant de vos mensualités et la durée de ces différents prêts. Vous aurez ainsi des échéances mensuelles constantes, ce qui facilitera la gestion de votre budget familial.

Toutes ces solutions doivent être étudiées avec votre banquier ou votre courtier avant de prendre une décision qui pourrait impacter votre budget. Il est préférable de comparer les différentes possibilités, leurs avantages et inconvénients, afin d’être certain de choisir la solution adaptée à votre situation.

Il est à noter que les frais que l’on peut vous facturer dans les organismes financiers ne sont pas tous obligatoires.

  • La loi MURCEF stipule qu’aucun mandataire ou établissement financier ne peut prétendre à une commission avant déblocage des fonds.

  • Il faut bien se renseigner sur les frais qui ne sont pas obligatoires ou services payants. En effet, tous ne sont pas indispensables mais ils peuvent vous êtes présentés comme compris automatiquement dans la transaction. Toutes les garanties qui peuvent être proposées par l’établissement financier ou la compagnie d’assurance ne sont pas forcément obligatoires.

Je simule mon rachat de crédits

Twitter icon
Facebook icon