Immobilier : quelle est la meilleure saison pour acheter ?

06 Jul 2020
Immobilier
Investissement saisonnier

Existe-t-il un moment de l’année plus propice qu’un autre pour acheter un bien immobilier ? D’une période à l’autre les acheteurs sont plus nombreux et les prix moins négociables. Mais alors comment doit-on s’y prendre ? Est-il avantageux de respecter la saisonnalité immobilière ?

L’investissement immobilier au rythme scolaire

Bien souvent, on assiste à un véritable pic de transactions au moment des vacances d’été. Deux mois de battement qui laissent aux familles le temps de trouver le bien souhaité et de déménager sans pour autant impacter l’année scolaire des enfants. Plusieurs rapports fournis par l’INSEE démontrent une hausse des signatures des actes de vente au troisième trimestre de l’année civile ce qui signifie qu’une offre pour le bien aura été faite quelques mois auparavant soit en été.

Ce rythme si particulier que de nombreux acheteurs et vendeurs même sans enfant ont décidé de suivre pour potentialiser leur projet amène une augmentation de l’offre, mais surtout de la demande. En effet, les vendeurs mettent leur bien à la vente à la période qui leur convient, mais trouveront plus facilement preneur durant la saison estivale, car les acheteurs sont plus nombreux puisque c’est durant cette saison que les choses bougent le plus. D’ailleurs, l’été est aussi une bonne occasion de sacrifier les vacances pour utiliser les congés afin de partir à la recherche du bien parfait, il y a donc une forte demande. La preuve, les agences immobilières savent très bien que c’est durant cette période qu’elles obtiendront le plus de signatures et sont souvent surmenées de travail.

Par ailleurs, les locations de petits logements dans des villes universitaires ne sont pas en reste puisque c’est aussi durant cette période que les étudiants partent à la recherche d’un logement pour faire leur rentrée. Il s’agit donc également d’une période intéressante pour les propriétaires souhaitant louer leur studio ou leur T1. Un grand nombre d’entre eux fonctionnent d’ailleurs uniquement sur le rythme scolaire, ce qui leur permet de louer le bien immobilier pour des vacanciers durant l’été ou d’en profiter pour effectuer quelques travaux afin d’être prêt à accueillir l’étudiant suivant.

Hausse de l’offre et de la demande immobilière en été

Si l’été et même le printemps sont des périodes extrêmement intéressantes pour les vendeurs, la saisonnalité de l’immobilier ne profite pas nécessairement aux acheteurs. En effet, plusieurs études ont permis de se rendre compte que les prix des biens en vente évoluent en fonction des saisons. Une moyenne de -1,3% a été notée pour les mois de janvier, de février et de mars. Une moyenne de -0,2% a été notée pour les mois d’avril, de mai, de juin, mais aussi d’octobre, de novembre et de décembre. Une moyenne de +1,7% a été notée pour les mois de juillet, août et septembre.

Ainsi, si l’été on constate que plusieurs biens se libèrent et que le choix sera beaucoup plus conséquent, on sait déjà également qu’il y aura beaucoup plus de monde sur le coup et il faudra donc disposer d’un dossier solide et être en mesure de proposer une offre suffisamment intéressante pour passer devant tout le monde.

Négociations compliquées en automne pour le marché de l'immobilier

À l’inverse, l’hiver et l’automne sont des périodes plus difficiles pour le marché de l’immobilier. Braver le froid pour faire des visites ne séduit personne, les biens sont moins à leur avantage que durant la saison estivale et il s’agit souvent d’une période d’hibernation qui donne lieu à moins de visites. Ainsi, les vendeurs perdent un peu de leur entrain et seront plus enclins à négocier le prix. Une aubaine pour les acheteurs qui pourront ainsi trouver le bien qui leur convient à des tarifs beaucoup plus intéressants.

En somme, si l’été permet de profiter de plus d’offres différentes c’est aussi une période durant laquelle la concurrence sera rude et les prix difficiles à négocier. L’hiver et l’automne permettront une plus large marge de manœuvre et rien n’empêche d’attendre le retour du soleil si l’on ne trouve pas son bonheur dans le froid.

La saisonnalité de l’immobilier n’est pas le seul critère auquel il faudra prêter attention en tant qu’acheteur. Les taux des crédits immobiliers, le prix moyen du m2, les différentes aides mises en place par le gouvernement accessibles au moment où l’on souhaite emprunter ou encore sa situation personnelle seront autant de facteurs à prendre en considération pour réussir un achat. Prendre son temps dans la mesure du possible pour trouver le bien parfait au moment parfait sera ainsi la solution la plus intéressante.

Rédacteur
  Les dernières actualités
Existe-t-il un moment de l’année plus propice qu’un autre pour acheter un bien immobilier ? D’une période à l’autre les acheteurs sont plus nombreux…
06 juil 2020
Immobilier
Le Plan Épargne Logement est l’un des comptes épargne les plus connus du grand public. Mais comment fonctionne-t-il ? Existe-t-il des coups de pouce…
16 avr 2020
Immobilier
Qu'est-ce que le rachat de crédit fonctionnaire ? Le regroupement de crédit fonctionnaire est une opération consistant à regrouper différents types…
25 mai 2020
Rachat de crédit
Quels crédits peut-on regrouper ? Regrouper ses crédits est une solution proposée par des intermédiaires en opération bancaire, tel que Crédigo,…
09 avr 2020
Rachat de crédit