Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Comment financer l'achat d'une résidence secondaire ?

Comment financer l'achat d'une résidence secondaire ?

Investir dans l’achat d’une résidence secondaire, c’est possible à l'aide d'un prêt immobilier classique. C’est un investissement immobilier de long terme qui peut répondre à divers objectifs à condition d’être bien conseillé.

Financer sa résidence secondaire avec un prêt immo classique

À moins de posséder la somme nécessaire pour l'achat de votre résidence secondaire, il vous faudra faire une demande de crédit immobilier classique. Le processus sera le même que pour votre résidence principale. Il est important de savoir que les offres qui facilitent l'accession à la propriété ne sont pas toujours éligibles à un prêt pour une résidence secondaire.

Attention : pour l'achat d'un logement secondaire, vous ne pouvez pas souscrire aux prêts aidés (Prêt à taux zéro, prêt conventionné ou prêt accession sociale), ils sont réservés aux résidences principales. Si vous avez terminé de rembourser le prêt de votre résidence principale, celle-ci pourra vous servir de garantie pour le nouvel emprunt.

En revanche, si votre premier crédit immobilier est toujours en cours de remboursement, les choses seront différentes pour l'acquisition de votre résidence secondaire. En effet, convaincre un établissement prêteur de mettre en place un second contrat pour un achat immobilier nécessitera de répondre à certaines exigences. Il vous faudra absolument jouir d'une situation financière stable qui vous permettra de faire face aux deux échéances.

Un calcul de votre taux d'endettement sera effectué par votre banque, il ne devra pas dépasser les 33% de vos revenus. Pour effectuer ce calcul, il vous suffit de diviser le montant de toutes vos charges (loyer, remboursement de crédit, dettes...) par le montant de vos revenus nets et de multiplier le tout par 100. Vous obtiendrez le pourcentage relatif à votre taux d'endettement.

Si vous n'avez pas terminé de payer votre résidence principale, la question de la garantie se pose. Il vous faudra fournir un apport de 20% à 40% ou mettre en place une hypothèque rechargeable. L'hypothèque rechargeable permet d'utiliser la partie que vous avez remboursé sur votre résidence principale comme garantie sous forme d'hypothèque pour l'emprunt destiné à votre résidence secondaire.

Le rachat de crédit pour financer votre nouveau prêt

Le rachat de crédit immobilier est aussi une solution intéressante pour financer l'achat d'une résidence secondaire. Avec l'aide d'une société spécialisée comme Crédigo, il vous permet de financer un nouveau projet immobilier en regroupant l'ensemble de vos crédits en cours en un seul prêt. Le rachat de crédit permet également de négocier des taux plus bas, d'étaler vos mensualités sur une plus longue durée et de réduire les montants avec un seul paiement par mois.

Si vous choisissez cette option financière, la société de regroupement de crédit en charge de votre dossier fera une étude préliminaire pour vous proposer un plan adapté sur mesure en fonction de vos possibilités financières. On estime en général que la somme des remboursements mensuels de crédit ne doit pas dépasser le tiers des revenus.

Acheter une résidence secondaire pour la mettre en location

Une résidence secondaire n'a pas pour vocation d'être un investissement locatif. Mais par contre, la location partielle sur quelques semaines peut vous permettre de réunir des fonds pour rembourser vos mensualités. Par ailleurs, avec la loi Pinel, la location de votre résidence secondaire peut donner droit à une réduction d'impôts. Si cette dernière est louée sur une durée de 6 ans elle donne droit à 12% de réduction d'impôt, 18% pour une durée de 9 ans et 21% sur 12 ans.

Attention cependant, la location de son bien nécessite une organisation rigoureuse pour trouver les bons locataires. Si vous ne vous sentez pas capable de gérer cette charge, vous pourrez toujours la confier à une entreprise spécialisée (ex: notaire) qui prendra un pourcentage sur les loyers.

Des frais à prendre en compte

Avant de se lancer dans l'aventure, il ne faudra pas oublier de prendre en compte tous les frais relatifs à l'achat d'une résidence secondaire, car ils sont bien plus coûteux que pour une résidence principale. Hormis les différents frais inhérents à l'achat (comme les frais de dossier pour l'établissement du financement, les frais de notaire, d'agence s'il y a lieu, etc.).

Côté fiscalité, il n'y aura pas d'abattement sur le calcul de l'impôt sur la fortune ni de crédit d'impôt pour les travaux en faveur du développement durable. L'entretien du bien représente également un coût et d'autant plus s'il s'agit d'un bien dans une résidence de vacances dont les équipements nécessitent beaucoup d'entretien et donc des frais de copropriété conséquents. Viennent ensuite les taxes sur les charges, la taxe foncière et la taxe d'habitation, et pour finir, l'assurance.

En somme, s'offrir un lieu de villégiature comme résidence secondaire fait rêver, mais représente un coût non négligeable et qui vous engage sur le long terme. Avant de vous lancer, faites vos calculs et étudiez la faisabilité du projet avec un professionnel.

A noter:
Pour financer l'achat de votre nouvel appartement ou maison, Crédigo propose l'Hypo Acquiz, une solution développée avec la banque CFCAL. Les conseillers Crédigo sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner dans le financement de votre nouveau projet.

Twitter icon
Facebook icon