Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

La quotité hypothécaire correspond au montant total que l’établissement financier pourra accorder par rapport à la valeur du bien qui est donné en garantie dans le cadre d’un prêt hypothécaire

La quotité hypothécaire permet de mesurer la solvabilité d’un client avant d’accepter un crédit ou un rachat de crédits. En effet le principe du prêt hypothécaire est de proposer à l’organisme prêteur un bien immobilier comme garantie en cas de défaillance ou de non solvabilité de l’emprunteur. L’organisme prêteur aura donc la possibilité de saisir le bien pour couvrir ses frais.

La quotité hypothécaire s'exprime en pourcentage:

Montant du prêt à réaliser / Valeur du bien *100

Par exemple : pour 150.000 emprunté pour un bien d’une valeur de 300.000 soit 1/2, la quotité sera donc de 50%.

Avec la conjoncture économique actuelle, la plupart des établissements prêteurs limitent la quotité d'emprunt à 80% de la valeur du bien.
Quelques banques offrent encore la possibilité d'emprunter les frais de notaires, les frais de dossier ou frais de travaux, ce qui augmente la quotité, mais avec des conditions plus onéreuses et plus strictes.
Par contre avec un apport de fond pour les frais divers de fonctionnalité, la quotité baisse et donc les taux d’intérêts obtenus deviennent plus avantageux.

La quotité hypothécaire est calculée pour tout crédit imposant une garantie hypothécaire.

Assurer son prêt...

Pour assurer votre prêt, il faut aussi penser à choisir la quotité d’assurance soit couvrir un prêt en totalité ou seulement une partie (100 % ou moins). Il est conseillé d'assurer votre prêt à 100 % si vous êtes seul emprunteur, afin que l'assurance prenne en charge la totalité du remboursement en cas de sinistre.

Si vous empruntez en couple, vous pouvez choisir de couvrir chacun une partie du prêt à hauteur de vos revenus. Par exemple, si vous gagnez 70 % des revenus du couple, et votre conjoint 30 %, vous pouvez choisir une quotité de 70 % pour vous contre 30 % pour votre conjoint.

Articles en relations :


 

 

Twitter icon
Facebook icon