Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Comment financer l'achat et l'entretien d'un cheval ?

Cavalière et son cheval
Acheter un cheval n’est pas un acte à prendre à la légère. Outre le coût à l'achat, il faut aussi penser au coût d’entretien du cheval, la pension, le matériel nécessaire... On vous explique aussi comment financer tout cela...

L'achat d'un cheval est souvent celui d'une vie. En effet l'animal a une durée de vie entre 25 et 35 ans. Cette acquisition entraine de fit des frais que nous allons vous présenter en détail.

On commence par le cavalier…

On débute par la tenue du cavalier, si vous montez le cheval bien sûr. Cette tenue se compose de la bombe, des culottes de cheval (achetez-en au moins deux ou trois, histoire d’en avoir toujours au moins une de propre !), une paire de bottes (ou des boots) et l’indispensable manteau imperméable pour l’hiver ! On vous conseille aussi de vous procurer des gants …

Quel budget pour acheter un cheval de loisirs et de courses?

Un cheval de loisirs coûte entre 500 et 4.000 euros, beaucoup plus pour un de cours (en fonction des résultats qu’il a en compétition son prix augmente). La visite du vétérinaire est obligatoire quand on achète un cheval (150 à 200 euros). On prévoit aussi le coût du dressage, selon qu’il s’agit d’un animal d’agrément ou d’un cheval de selle, le débourrage si c'est un poulain. Le montant peut varier de 1000 à 3000 € environ pour des races courantes.

Je souhaite financer mon cheval ➔

Où acheter un cheval ?

Il est possible plusieurs solutions pour faire l'acquisition d'un cheval : dans un élevage, dans des associations qui recueillent les équidés, auprès de marchands spécialisés... ou auprès de la chambre syndicale du commerce des chevaux en France... Le marché entre particuliers fonctionne aussi par internet via des annonces.

Dans tous les cas il faut signer un contrat de vente, mais aussi récupérer la carte immatriculation du cheval (numéro SIRE ou Système d’information relatif aux équidés). Avant de signer, l'acheteur et le vendeur peuvent faire une visite d'achat en présence d'un vétérinaire. Il faut aussi faire un ou plusieurs essais avec le cheval. Il est possible de rédiger des contrats d'essai.

Déplacement et matériels à financer

Le matériel nécessaire pour s'occuper d'un cheval est onéreux : il vous faut une selle, un filet, un tapis à selle, un amortisseur, des sangles, du matériel de pansage (licol et longe , étrille, cure-pieds, bouchon, brosse douce, graisse à pieds, goudron de Norvège et pinceaux pour entretenir les pieds de votre monture, démêlant pour crins et répulsif à insectes, bandes de repos et flanelles pour soulager votre cheval après un effort intensif, sans oublier un ou deux seaux pour nourrir/abreuver votre cheval ou nettoyer plus facilement vos affaires. En tout un budget de 150 euros en moyenne, sans la selle.

On n’oublie pas non plus les couvertures nid d’abeille l’été ou polaire lors des grands froids, imperméable pour la pluie, les produits et ustensiles en cas de blessure (35 euros environ), ceux servant au transport de l’équidé (guêtres de transport, filet à foin, licol…).

Déplacer votre animal aura aussi un coût. Attention toutefois, souvent les transporteurs facturent 2 trajets : le trajet plein et le trajet de retour à vide. N’hésitez pas à demander plusieurs devis avant de vous engager ! A moins d'investir dans un van adapté pour transporter votre animal.

La pension et l'hébergement à prendre en compte

Vous avez le choix entre mettre votre cheval en pension, ½ ou ¼ de pension (avec des prix qui varient selon les régions et les prestations comme avec travail ou pas). Cela peut monter jusqu’à 1.000 euros pour une pension complète. Une pension dans une pâture sera moins onéreuse qu’une pension en boxe.

Avoir un cheval chez soi dit aussi qu’il faut prévoir un box ou un pré avec abri, installer des clôtures électrifiées, éventuellement faire construire une carrière ou un rond de longe… Et ajouter tous les outils d’entretien (fourches, brouettes etc.), ainsi que les accessoires de box/pré : râtelier, mangeoire, abreuvoir … ainsi que la nourriture (foin, grains, blocs de sel, compléments alimentaires pour 450 euros en moyenne) ainsi que la litière si le cheval est en box.

Des soins à ne pas négliger

Qui dit soins équins dit maréchal ferrant toutes les 6 à 8 semaines, vétérinaire (avec des tarifs très onéreux), dentiste (une fois par an), parfois ostéopathe et bien sûr médicaments si besoin, vaccins à prévoir…

La facture des frais de santé peut aussi vite monter quand on sait qu’on compte au moins 50€ pour une ferrure d’un pied ou 30 euros le fait de faire parer (couper les ongles en fait) toutes les 6/8 semaines.

On n’oublie pas non plus les assurances, comme la Responsabilité Civile des Propriétaires d’Equidés, souvent incluse dans l’assurance habitation de votre logement en cas de dommages causés par votre cheval à un tiers. Souscrire une assurance qui remboursera les frais peut alors être bien pratique.

Quel budget par mois pour un cheval ?

Il faut au moins un budget de 600 euros par mois. Cela représente entre 2400 euros et plus de 10.000 euros par an dans certains cas.

Il existe le système du commodat pour faire quelques économies : il s’agit de mettre son cheval en pension dans un centre équestre et de le partager avec celui-ci. Le club hippique peut donc utiliser votre cheval pour les activités d'équitation qu’il organise (cours, compétition, stage…) et donc le faire monter par n’importe lequel de ses cavaliers. En contrepartie, il prend à sa charge tout ou partie des frais.

il faut aussi garder à l'esprit qu'un cheval ne va pas être "rentable" toute sa vie, : un équidé avec une espérance de vie de 35 ans par exemple ne pourra plus porter de personne vers ses 27-28 ans. Il faut compter 7-8 ans de retraite ou l'on doit payer pour sa pension, ses soins, ses pansages, etc, tout comme avant mais sans pouvoir le monter, le balader ou jouer avec comme avant. Il faut donc se préparer à ça et être capable d'assumer financièrement.

Comment acheter et financer un cheval ?

Un crédit à la consommation classique ou prêt personnel peut financer l'achat et l'entretien d'un cheval. Il est aussi possible de demander un rachat de crédit, des prêts conso et/ou immo pour financer votre acquisition, grâce à un de nos partenaires bancaires. Cela vous permettra de baisser votre taux d'endettement et d'augmenter votre capacité d'emprunt.

Vous pouvez envisager d'inclure dans un rachat de crédit une trésorerie complémentaire qui couvrirait tous les frais. Il suffit de procéder à une demande de regroupement de prêts immo et/ou conso, en ajoutant le montant nécessaire.

Contactez un de nos conseillers pour réaliser votre projet

Après étude du dossier par notre conseiller Crédigo, intermédiaire bancaire sera en mesure de faire une proposition comprenant des mensualités avec une durée et un montant en accord avec vos possibilités financières actuelles mais aussi pour votre assurance.

La simulation d'un rachat de crédit et/ou prêt conso et l’étude de votre dossier sont totalement gratuites et sans engagement. Nos conseillers sont à votre écoute au 03 22 66 56 56.

Je demande un rachat de crédit ➔

Les projets possibles
Les tarifs des vétérinaires sont plus élevés à cause du matériel spécifique à acheter pour soigner les animaux, des frais de personnel, les honoraires taxés à 20 % de TVA…
En ces temps d'incertitudes économiques, sachez que l’on peut investir dans les vaches laitières et dans les cheptels bovins. Ce placement atypique, appelé le bail à cheptel, est un placement financier qui peut rapporter un rendement de 4 % en moyenne par an.
Article mis à jour le