Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Qu'est-ce qu'une assurance vie ? - Définition

Une assurance vie est un contrat d'assurance permettant la constitution d'une épargne et le versement de celle-ci sous forme de capital

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Une assurance vie est un contrat d'assurance permettant la constitution d'une épargne et le versement (libre ou régulier) de celle-ci sous forme de capital ou de rente, si l'assuré est en vie au terme du contrat. En effet, convertir ce capital en rente permet de se constituer une retraite.

Le contrat d'assurance vie est un contrat à capital variable ou à prime unique, régi par le Code des Assurances et soumis au régime fiscal de l'assurance vie (exonération à la sortie et dans certaines limites, des droits de succession et de l’impôt sur le revenu).

L'assurance vie est donc un accord contractuel passé entre un assureur et un assuré formalisé dans un document appelé le certificat d'adhésion. Ce dernier comporte la date d'effet, la durée du contrat, l’identité du souscripteur, la valeur de rachat du versement initial au terme de chacune des huit premières années, la clause bénéficiaire qui désigne la ou les personnes que vous souhaitez voir bénéficier du capital en cas de décès, (cette clause est modifiable), la nature des supports de placement.

Par conséquent, dans une assurance vie :
  • L’assuré ouvre son par le versement d’une prime initiale puis par le versement de primes programmées ou exceptionnelles.
  • L’assuré bénéficie d’un délai de renonciation de 30 jours à compter de la date de paiement de la première prime.
  • L’assureur s'engage auprès de son adhérent à verser un capital ou une rente en cas de vie ou de décès de l'assuré au profit de l'adhérent ou du bénéficiaire.

Quels sont les différents contrats ?

1. Le contrat d'assurance vie mono support ou "assurance vie en euros"

Le contrat mono support est destiné aux épargnants qui cherchent la sécurité. En effet, l'assurance vie en euros est comparable à un compte d'épargne sur lequel le capital est totalement garanti. L'épargne accumulée est disponible à tout moment, sans risque de perte de capital, ce dernier étant investi sur un support monétaire en euros.

2. Le contrat d'assurance vie multi support

C'est un compte d’épargne permettant d’investir dans différents supports financiers, du sûr au risqué. L’objectif est de se constituer un capital par des versements programmés ou en valoriser un mais on peut aussi en tirer des revenus ponctuels ou réguliers. Ce placement a toutefois vocation à être conservé plusieurs années pour amortir ses frais d’entrée et optimiser sa fiscalité.

Dans un contrat d'assurance vie multi support, l’épargne peut aussi être investie sur d’autres fonds. Selon l’évolution de leurs valeurs, le capital varie. Le souscripteur peut répartir seul son épargne parmi les fonds proposés (variant de 1 à plus de 100 selon les contrats) ou déléguer cette gestion en optant pour un profil de gestion.

Qu'est-ce qu'une clause bénéficiaire assurance vie ?

La clause bénéficiaire est une modalité de l’assurance-vie déterminant qui percevra les sommes du contrat lors du décès de son souscripteur.

Lors de la souscription a un contrat d’assurance-vie, le bénéficiaire de votre capital est désigné via un ordre type établi. Celui-ci concerne la majorité des choix des assurés, qui désignent le conjoint en tant que premier héritier puis les enfants en tant que héritiers par défaut mais cela peut ne pas être votre volonté.

La clause bénéficiaire peut donc être imputée à une personne de votre entourage, et sa rédaction se révèle être importante. en effet l’assurance-vie n’entre pas dans le champ de la succession. Cette clause n’est pas définitive, vous êtes libre de varier votre choix dans le temps et ainsi modifier la clause bénéficiaire. A condition seulement, comme la loi l’oblige, qu'aucun héritier ne soit être lésé par cette clause.

Si votre assurance-vie représente un ratio important de votre héritage total qui comprend aussi les biens immobiliers, par exemple dans le cas où vous avez un enfant, il doit recevoir la moitié de votre patrimoine. Il est donc important de rédiger son contrat d’assurance et toutes ses modalités avec la grande prudence pour que vos dernières volontés soient respectées.

Article mis à jour le
RédacteurLydie Dabirand