Guide : Comment savoir si un terrain est constructible ?

Crédit immobilier

Vous avez décidé que votre future maison serait totalement pensée en fonction de vos goûts et avez donc opté pour un projet de construction ? Avant de commencer à plancher sur les plans de votre futur lieu de vie il faudra commencer par trouver le terrain.

Comment savoir si un terrain est constructible ?

Terrain constructible : le guide

Vous avez repéré un terrain à la vente dans le secteur qui vous séduit le plus, mais ne savez pas encore si ce dernier est constructible ? C’est effectivement un point absolu à vérifier avant de se projeter et de s’emballer.

En effet, tous les terrains à la vente ne sont pas légalement constructibles et il faudra donc s’assurer que c’est effectivement le cas avant de se lancer. Pour cela, il faudra vous rendre au service d’urbanisme de la commune du terrain ou de la communauté d’agglomération et demander à consulter le Plan Local d’Urbanisation (PLU).

Ce plan local d’urbanisation détaille sur l’ensemble de la commune les terrains selon des zones ce qui permettra de savoir si son terrain se trouve dans une zone constructible. Il y a les zones urbaines ou zones U, les zones à urbaniser ou zones AU, les zones agricoles ou zones A, les zones naturelles ou zones N. Au sein des zones U, on distinguera plusieurs sous-zones, comme par exemple celles destinées à des constructions plutôt résidentielles ou plutôt industrielles. Les terrains constructibles se trouveront donc en zones UA, UB, UD et UE.

Pour trouver son terrain sur le plan local d’urbanisation, il suffira de demander le numéro de cadastre du terrain et il sera possible de vérifier si ce dernier est constructible ou non. Pour se faire, il faudra demander auprès de sa mairie un relevé cadastral et cette démarche pourra également être effectuée en ligne.

L’importance du certificat d’urbanisme

Une demande de certificat d’urbanisme pourra également être réalisée afin de s’assurer que son terrain est constructible. Ce certificat sera également délivré par la commune au sein de laquelle se trouve le terrain et aura une valeur de 18 mois.

Il existe cependant deux types de certificats d’urbanisme. Il y a le certificat d’urbanisme d’information qui va permettre de savoir dans quelle mesure le terrain est constructible, les éventuelles limitations administratives en lien avec ce terrain ou encore le montant de la taxe d’aménagement.

Il y a également le certificat d’urbanisme opérationnel, il sera généralement envoyé avec le certificat d’urbanisme d’information et permet d’indiquer si le projet de construction est réalisable et également si le terrain est relié aux différents réseaux.

Attention cependant, certains terrains peuvent se trouver à cheval sur deux zones, il sera alors en partie constructible. En ce sens, il sera tout à fait possible de construire sur ce terrain en plaçant l’habitation uniquement dans la partie du terrain constructible. Dans ce cas précis, il conviendra donc de s’assurer avec précision que la construction que l’on souhaite effectuer pourra bien respecter les limites du plan local d’urbanisation.

Le terrain est-il viabilisé ?

Un terrain non viabilisé peut se vendre presque à moitié prix comparé à un terrain viabilisé. Faire viabiliser son terrain est indispensable si l’on souhaite pouvoir y construire et c’est justement ce processus qui pourra générer d’importants frais.

En effet, un terrain viabilisé est un terrain qui peut recevoir une construction d’habitation, car il est relié aux différents réseaux d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone et d’évacuation. C’est donc à tous ces réseaux qu’il faudra se raccorder pour obtenir un terrain viabilisé par le biais de travaux importants.

Opter pour un terrain non viabilisé est possible, mais il faudra alors prendre en compte le coût de ces aménagements dans son budget. On estime la viabilisation d’un terrain entre 5000€ et 15000€, mais la facture pourra vite grimper si le terrain en question se trouve dans un secteur isolé, il sera donc plus difficile à raccorder.

Pour savoir si son terrain est viabilisé, c’est vers le propriétaire qu’il faudra se tourner et c’est lui seul qui sera en mesure de fournir les différentes attestations. Par ailleurs, si on décide d’opter pour un terrain au sein d’un lotissement, ce dernier sera très certainement déjà viabilisé.

Opter pour la construction d’un bien est un fantastique projet, mais s’assurer que le terrain que l’on a choisi pourra effectivement accueillir sa maison dans de bonnes conditions sera plus que nécessaire afin d’éviter les mauvaises surprises et les surcoûts. Il convient donc de bien se renseigner avant de décider d’investir dans un terrain à construire en prenant le plus d’informations possible et en sollicitant les conseils de professionnels de la construction.

Articles en relation

Rédacteur