Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Prêt transférable immobilier : une option à envisager

 

Avant de penser à souscrire un nouveau prêt immobilier, vous pouvez opter pour le prêt transférable, sous conditions à respecter. Attention cette offre de prêt tend à se raréfier.

Le prêt transférable pour acquérir un bien immobilier

Vous avez souscrit un prêt pour acheter votre maison mais vous voulez racheter plus grand et les remboursements ne sont pas terminés : il existe une solution peu connue le transfert de prêt. Lors de l'achat d'un logement il est possible de conserver son crédit en cours et le transférer sur l'acquisition de votre futur bien.

En pratique, vous conservez les conditions financières de votre prêt initial, le même taux d’intérêt (avantageux s’il est bas), la même assurance, la même caution qui garantit le prêt. Un second prêt pourra être souscrit pour boucler le plan de financement si nécessaire.

Seuls les frais de traitement de dossier sont à payer, ce qui est plus économique que de payer le solde du capital restant dû et les pénalités de remboursement par anticipation. Attention peu de banques suggèrent cette option à leurs clients. Certaines même la suppriment de leur offre de prêt comme dernièrement la Banque Postale. Ils font donc bien vérifier si cette option est possible. Certaines banques la proposent comme BNP Paribas, les caisses régionales de la Caisse d’Epargne, ING ou Axa Bank. La clause de transfert de prêt n'est pas négociable : soit elle est proposée par la banque dans son catalogue de produits, soit elle n'y figure pas.

Des conditions précises pour souscrire un crédit transférable

Les emprunteurs doivent respecter certaines conditions imposées par la banque : le délai entre la vente du bien immobilier et l'achat d'un autre appartement doit être inférieur à six mois; le logement faisant l'objet du second prêt doit posséder le même usage avec des caractéristiques identiques et la valeur du nouveau logement doit être supérieure au capital restant dû à transférer. Enfin il ne faut pas avoir eu incident de paiement : tout retard ou impayé sur le crédit initial constitue un motif de refus de transfert.

Je simule mon rachat de crédits

Twitter icon
Facebook icon