Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Quand est-on endetté, malendetté ou surendetté ?

Surendettement

Endettement, malendettement et surendettement, trois mots qui n’ont pas tous le même sens et que l’on confond souvent. Nous allons vous expliquer la différence entre ces trois notions et les solutions à envisager pour en sortir…

Endettement : du moment que l’on a un crédit

Quand est-on endetté, malendetté ou surendetté ?

Une personne est dite endettée à partir du moment où elle rembourse un crédit chaque mois, que ce soit un crédit immobilier, conso, voiture… Et c’est le cas de beaucoup de Français !

L’emprunteur s’est engagé à payer les échéances et le fait régulièrement sans souci. La notion d’endettement n’a donc rien à voir avec de possibles problèmes financiers.

Malendettement : des difficultés à régler les échéances

Quand une personne commence à avoir des difficultés à régler les échéances de son crédit, elle est alors malendetté. Un emprunteur est considéré malendetté quand son taux d’endettement atteint plus de 35%. Il existe alors un déséquilibre entre les revenus et les charges de la personne endettée. Voir comment calculer votre taux d'endettement.

Un malendetté peut avoir des difficultés à rembourser ses crédits à cause d’un imprévu (voiture en panne…) ou d’une série d’événements qui impacte durablement le budget (divorce, décès...).

Jean-Paul Delevoye, médiateur de la République, a prononcé le mot de « malendettement » la première fois en 2008. Il l’a employé pour parler d’emprunteurs « qui disposent de plusieurs crédits non adaptés à ses besoins », notamment des crédits renouvelables.

Surendettement : ne plus pouvoir faire face à toutes les dépenses

Si le taux d’endettement dépasse 50 % on est alors surendetté : on ne peut plus faire face aux créances et aux dépenses courantes (eau, gaz, électricité…) (cf. articles L. 711-1 et L. 712-2 du Code de la consommation).

Si vous êtes surendettés, il est conseillé de déposer un dossier de surendettement à la Banque de France. La commission de surendettement peut proposer des solutions comme certaines mesures ( rééchelonnement, baisse du taux d’intérêt, effacement partiel de la dette…) ou un plan de redressement , une procédure de rétablissement personnel avec ou sans liquidation judiciaire.

Le rachat de crédit, la solution pour les malendettés

Face à une situation financière instable, le recours au rachat de crédits est une solution. Il est possible de regrouper les crédits (conso, immo, voiture…) mais aussi les dettes fiscales, familiales ou encore locatives. Le rachat de crédit permet d’obtenir une seule et unique mensualité avec un taux réduit, une échéance adaptée à chaque budget.

La durée du remboursement est de fait rallongée. Cette opération bancaire ne fait pas disparaître les dettes et a un coût à prendre en compte (frais de dossier, de mainlevée…)

Rédacteur