Comment fonctionne le microcrédit ?

Economie

Le microcrédit s’adresse aux emprunteurs en difficulté financière qui n’ont pas accès aux services bancaires traditionnels (rachat de crédit, prêts…).

Le microcrédit : Qu’est-ce que c’est ?

Comment fonctionne le microcrédit ?

Le microcrédit permet d’attribuer des prêts de faibles montants. Ce service financier est souvent choisi par les auto-entrepreneurs, les artisans et les commerçants exclus du système bancaire traditionnel. C’est un prêt adapté « sur-mesure » à la situation budgétaire d’un particulier.

Ce service financier s’adresse aussi aux particuliers ayant trop de revenus pour profiter des aides sociales mais pas assez pour profiter des services bancaires traditionnels comme un prêt bancaire ou un rachat de crédit. L’emprunteur bénéficie aussi d’un accompagnement pour étudier et déposer sa demande auprès d’une banque.

Le microcrédit fait partie intégrante de la microfinance qui propose des services financiers comme l’épargne ou la micro-assurance. Cette solution financière permet aux intéressés d’avoir la possibilité d’emprunter entre 300 et 3000 euros à taux réduits, pour une durée de 6 mois à 36 mois avec un taux d’intérêt fixe, et remboursable par mensualités constantes.

Les sites de micro-crédit se développent aussi sur internet. Ils permettent de mettre en relation des particuliers prêteurs et bénéficiaires de ces prêts.

Un impact économique

L’emprunt, ou microcrédit professionnel, permet l’acquisition de biens professionnels (achat de nouvelles machines, achat d’un serveur web, etc.). Tous ces avantages encouragent le recrutement d’employés supplémentaires et donc augmentent l’activité.

Selon l’observatoire de l’inclusion bancaire (OIB) en 2017 l’encours des microcrédits représentait 1465 millions d’euros contre 1188 en 2014. Ce type de prêts sert surtout à financer l’emploi et la mobilité (à 85 %).

Lutter contre la pauvreté (impact social)

Des études ont permis de démontrer l’impact du microcrédit personnel sur la vie de ces emprunteurs comparé à des personnes n’ayant pas eu recours à ces services micro-financiers. A niveau de vie égale, il en résulte que les micro-entreprises ont un accès facilité à un capital physique. En effet, cet afflux d’argent leur permet d’épargner et d'accumuler du capital pour améliorer leur niveau de vie.

La somme empruntée favorise également de faire plus attention à sa santé (achats alimentaires de meilleure qualité) et donc d'améliorer la qualité de vie. Enfin, le microcrédit personnel privilégie la réintégration dans la société car elle offre un retour à l’emploi rapide.

Le microcrédit a des effets sur le développement local et améliore les conditions de vie de ces bénéficiaires, souvent des femmes dans les pays peu développés. En France le microcrédit va plus aider les exclus du système bancaire et est associé systématiquement avec un accompagnement du demandeur.

Comment obtenir un microcrédit ?

Un microcrédit personnel va servir pour un projet contribuant à améliorer la situation personnelle, comme améliorer sa mobilité, financer son permis de conduire ou équiper son logement (achat d’appareils électroménagers ou de meubles…)

Le microcrédit personnel ne finance pas le remboursement de dettes (crédits, retard de loyer, découverts bancaires…), les besoins en trésorerie pour le paiement des charges courantes et les projets de création d’entreprise. Pour ces derniers il faut s’adresser à BGE, France Active, Initiative France, Réseau Entreprendre et l’Adie.

La demande de microcrédit ne se fait pas directement à votre banque. Il s’obtient grâce à l’aide d’un accompagnateur social comme :
  • Centres communaux d’action sociale (CCAS)
  • Foyers de jeunes travailleurs
  • Associations sociales (Croix rouge, Restos du Cœur, l’Adie…)
  • Régies de quartier

Il est possible de trouver la liste des opérateurs en microcrédit de sa région en allant sur le site https://www.france-microcredit.org/

Comme toute demande de prêt il faudra produire des justificatifs. La liste des documents demandés est non exhaustive et peut dépendre de l’organisme receveur de la demande :
  • Justificatif des ressources du demandeur
  • 3 derniers bulletins de salaire et les relevés de vos comptes
  • Dernières quittance de loyer
  • Justificatifs des charges et des contrats de prêts

Une fois le dossier complet par l’organisme social, il est soumis aux banques partenaires locales qui débloqueront les fonds dans un délai de 2 semaines à 2 mois.