Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rembourser un prêt par anticipation, bonne ou mauvaise idée ?

Rembourser un prêt par anticipation, bonne ou mauvaise idée ?

En cas de rentrée d’argent imprévue, on peut se poser la question : je rembourse mon prêt ou je place cet argent ? Rembourser par anticipation bonne ou mauvaise idée ? On vous éclaire sur ce point…

Rembourser partiellement ou totalement un crédit.

Si vous avez une grosse rentrée d’argent imprévue et un prêt conso ou immo en cours, vous avez deux possibilités : solder totalement ou partiellement son crédit ou placer cette somme pour couvrir les mensualités.
Que choisir ? On vous donne les clés pour mieux choisir.

Même si le contrat de prêt ne l’indique pas on peut rembourser partiellement ou totalement un crédit. Si le remboursement est partiel, les mensualités suivantes seront recalculées et pourront être baissées ou la durée du remboursement réduite ou les deux.

L’opération de remboursement doit être au moins blanche ou gagnante pour l’emprunteur. Et pour cela il faut sortir sa calculette !

Il faut comparer les taux, tous les taux !

Avant de foncer tête baissée, il faut connaître le coût réel du crédit assurance comprise et connaître son TEG. Il ne faut pas s’arrêter sur le taux nominal. De l’autre côté il faut bien étudier le placement : le taux doit être pérenne jusqu’à la fin de la date du prêt et bien calculer sa rentabilité en prenant en compte le prélèvement forfaitaire unique ou PFU à payer.

Il faut alors comparer les deux taux. Si le placement ne rapporte rien ou pas grand-chose (si on compare au taux du crédit), il vaut mieux solder son prêt. En période de taux hauts, ce qui n’est pas le cas en ce moment, il vaut mieux placer son argent. Si les taux sont bas le remboursement est une option sérieuse à envisager.

Il faut tenir compte des frais pour remboursement anticipé

Mais attention. Qui dit solder son prêt ou rembourser partiellement (plus de 10.000 euros au moins) implique le paiement de frais que l’on devra verser au prêteur. A moins d’avoir été négocié à la signature du crédit, les frais pour un remboursement anticipé de prêt immobilier sont plafonnés et ne peuvent pas être supérieurs au montant de 6 mois d’intérêts au taux moyen du crédit du capital remboursé ou à 3 % du capital restant dû.

Il faut donc bien prendre en compte ce paramètre pour savoir si le fait de payer des frais est plus ou moins avantageux. Les gains obtenus au final doivent être supérieurs à ces frais.

A signaler : il n’y a pas de frais demandés dans le cas d’un crédit renouvelable ou d’un crédit à taux variable.

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon