Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Pour faire face aux nouvelles dépenses qu’engendrent les études de vos enfants, la trésorerie intégrée dans un rachat de crédits constitue une solution adaptée. Voici quelques conseils pour vous aider à concrétiser ce projet.

 

Financer les études de ses enfants :
Votre enfant commence à vouloir voler de ses propres ailes en s’aventurant dans de longues études universitaires. Il rêve de travailler dans l’enseignement, le droit, la médecine, le social, la politique ou dans d’autres domaines aussi vastes et intéressants. L’avenir de sa progéniture est parfois source d’inquiétude et de stress. Vous voulez lui offrir les études dont il rêve et lui laisser une liberté de choix, mais comment faire ?

Comment s’y prendre ?
Nombreux sont les parents qui veulent tout mettre en œuvre pour la réussite de leur progéniture mais ils ne savent pas toujours comment s’y prendre. Chaque filière présente des spécificités particulières selon le métier que votre enfant souhaite exercer. Faire le point sur le projet d’études de votre enfant, ses envies et ses besoins, sera le point de départ.

Faire le point sur les aspirations de votre enfant : quelle orientation pour les études de mon enfant ?

Selon le type d’études que votre enfant souhaitera effectuer, les besoins financiers varieront. Il est donc nécessaire d’identifier ses envies au plus tôt. Diverses questions à se poser sont indispensables. Quel métier souhaite-il exercer ? Quels domaines l’intéressent ?

En fonction du domaine choisi, il vous sera possible de cibler le type d’établissement pour effectuer ses études et ensuite de faire le point sur le budget que ce choix impliquera. Si votre enfant ne sait pas vraiment vers quelle filière s’orienter, il peut se renseigner auprès d’un centre d’information et d’orientation (CIO) pour obtenir des informations et pour cibler les domaines qui lui correspondent. Il trouvera également des renseignements intéressants et des tests sur plusieurs sites internet et magazines (L’Etudiant, Onisep) qui pourront l’aider à trouver sa voie. Le cursus effectué avant le BAC peut également déterminer le type d’études supérieures vers lequel votre enfant ira.

Se renseigner : quel établissement choisir pour les études de mon enfant ?

Un projet d’études supérieures, c’est un plan qui porte ses fruits sur du long terme.

Le choix de l’établissement :
Une fois que la filière est choisie, reste le choix de l’établissement qui propose le type d’enseignement recherché. Lycée, université, classe préparatoire, école privée, grande école, en France ou à l’étranger ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour le choix de l’institution : situation géographique, spécificités des matières, avis de professionnels du domaine, taux de réussite, intégration dans le milieu professionnel, diplôme certifié par le RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) et prix de la totalité des études.

De même que pour le choix de la filière, vous trouverez une foule d’informations grâce aux professionnels des CIO, dans les revues spécialisées et sur internet. Échanger avec des personnes qui ont effectué leurs études dans la filière que votre enfant a choisie s’avère également intéressant car ils ont pratiqué concrètement l’enseignement proposé et pourront vous donner un avis factuel. Les frais d’inscription diffèrent selon le type d’écoles, la situation familiale, professionnelle et géographique des élèves et de leur famille.

L’entrée à l’université ne coûte pas le même prix qu’une classe préparatoire dans le privé ou qu’une grande école. En effet, les formations supérieures proposées dans les lycées publics (ex. BTS) sont ouvertes gratuitement alors que pour étudier à l’université française (DUT, Licence, Master) il faudra compter entre 200 et 500€ selon la filière. D’importantes différences existent également pour les classes préparatoire : d’environ 200€ pour l’enseignement au lycée public, il faudra débourser pas moins de 2000€ pour le lycée privé et 8500€ pour les autres établissements.
Le prix des écoles de commerce, quant à elles, varient de 5000 à 10 000€ l’année. À cela, n’oublions pas d’ajouter le prix des concours (de 500 à 700€). Concernant les écoles d’ingénieurs, la différence privé/public reste prégnante : 600€ à l’université contre 6500€ dans certaines écoles privées. Pour les formations dites «de très haut niveau», qu’on nomme usuellement Grandes écoles (ENA, ENS, Polytechnique, etc.), elles sont accessibles par concours et le tarif est très variable. Il est également possible d’effectuer ses études à l’étranger, via Erasmus par exemple, pour ne citer que le plus connu des programmes.

Un conseil : opter pour un diplôme reconnu et certifié par l’état. Ceci vous permettra de travailler plus facilement à l’étranger et dans certaines entreprises en France.

La situation géographique :
Pour concrétiser son projet d’études, votre enfant sera peut-être contraint de vivre dans une région différente de celle où vous habitez. Ceci impliquera de lui trouver un logement et de contribuer au financement de ses besoins (nourriture, transports, mutuelle, sorties, etc.). Un déménagement engendre un certain nombre de frais, il sera donc nécessaire d’obtenir une trésorerie dans sa demande de rachat de prêts. Pour certains étudiants, il est possible d’allier job étudiant et parcours universitaire mais jongler entre les deux n’est souvent pas évident. Offrir des études à ses enfants comme l'a fait Mathieu et sa femme, c’est aussi leur épargner cette contrainte difficile d’étudier tout en travaillant.

Préciser son budget : de quel budget ai-je besoin pour financer les études de mon enfant ?

Après avoir recueilli les informations nécessaires pour choisir la filière et le lieu d’enseignement, vous pourrez faire un point budgétaire. Dans votre plan de financement, pensez à détailler l’ensemble des dépenses globales : frais d’inscription et mutuelle et pour les enfants qui étudieront dans une autre ville, tous les frais liés à ce changement. Quand on sait qu’après Bac+2, un étudiant sur deux doit partir du foyer parental, il n’est pas étonnant si la filière que votre enfant choisit l’amène à déménager. Pensez donc à intégrer dans votre budget les frais de déménagement (location de camion), d’emménagement (achat de mobilier), de logement, de frais scolaires (matériel pour étudier), de transports, de loisirs et d’imprévus (santé, panne, etc.).

Les aides et les droits de prise en charge :
N’oubliez pas de prendre en compte dans votre budget prévisionnel les aides auxquelles vous avez droit pour contribuer au financement des études car elles pourront vous soulager d’une partie des dépenses. Divers types d’aides sont envisageables : bourse, allocations, aides du Crous, fondations, sponsoring. Certaines sont calculées selon des critères sociaux (revenus, nombre d’enfants à charge, distance entre le lieu de résidence et le lieu d’études), d’autres sont attribuées par rapport aux résultats obtenus, afin de soutenir les meilleurs élèves. Pour ceux qui veulent partir étudier à l’étranger, il existe une aide à la mobilité internationale.

Votre budget étant détaillé, vous savez maintenant de quelle somme d’argent vous avez besoin de demander lors de votre démarche de regroupement de crédits pour offrir à votre enfant la possibilité de faire études. Plus votre besoin de trésorerie sera précis, plus vous aurez d’arguments pour justifier et défendre votre projet lors de votre demande de regroupement de crédits, aussi n’hésitez pas à recueillir un maximum d’informations.

Financer les études de son enfant : comment faire pour financer les études de mon enfant ?

Afin de pourvoir aux nouvelles dépenses qu’engendrent les études de ses enfants, la trésorerie intégrée dans un rachat de crédit constitue une solution adaptée. Vous savez vers quelles études votre enfant se dirige prochainement et avez une vision du budget dont vous avez besoin pour l’aider ? Vous pouvez donc nous contacter au 03 22 66 56 56 pour effectuer une demande de rachat de credit avec trésorerie complémentaire. Tout d’abord, prenez le temps de remplir notre formulaire de simulation en ligne et intégrez-y le montant dont vous avez besoin pour financer les études de votre enfant.

La simulation et l’étude de votre dossier sont totalement gratuites et sans engagement.
Nos conseillers sont à votre écoute au 03 22 66 56 56.

 

 

Les témoignages Le rachat de crédit pour financer les études de ses enfants Tous les témoignages 
  • "Je me suis vraiment senti en confiance. Mon conseiller a été super car il ne juge pas et il est à l’écoute. Je tiens à ...

    Avis de Estelle, locataire (77)
  • " Une fois remboursé mon prêt, je n'hésiterai pas une seule seconde à faire appel à vos services. Merci encore pour tout, ...

    Avis de Eric, locataire (77)
 

Satisfaction client
4.9/5