Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Comment aider financièrement ses enfants ?

Famille heureuse 5 personnes
Offrir le meilleur à ses enfants en finançant leurs études ou en contribuant à leur mariage, cela est possible avec plusieurs types de financement : prêt familial, prêt personnel, regroupement de crédits avec une trésorerie, prêt hypothécaire …

Aider financièrement ses enfants mineurs ou adultes

Les parents peuvent aider financièrement leurs enfants mineurs ou majeurs tout au long de leur vie et les occasions sont nombreuses. Cela commence par les études, le choix d’un cursus long ou court. Les dépenses sont alors nombreuses : hébergements, transport, frais de scolarité..

Vient ensuite le coup de pouce lors le financement du permis de conduire et/ou de la première voiture. En prenant de l’âge, les enfants veulent devenir propriétaire mais cela est plus en plus difficile. Les parents peuvent alors intervenir en finançant l’apport personnel ou en se portant caution.

Les ascendants peuvent aussi avoir l’occasion d’aider leurs descendants en participant financièrement au mariage ou à toute autre évènement. Les enfants qui se retrouvent dans des situations précaires (chômage, reconversion professionnelle, divorce, perte d’un conjoint…) ont la possibilité d’être aidés par leurs parents.

Je demande un prêt personnel ➔

On entend par besoins courants matériels : logement, chauffage et électricité, nourriture, vêtements, soins médicaux et chirurgicaux… La loi indique aussi l’aide en vue de l’accomplissement moral et intellectuel (frais de scolarité, frais d'entrée dans la vie universitaire, aide à la formation, frais d'entrée dans la vie active, etc.)

Comment aider son enfant en difficulté financière ?

Il existe plusieurs manières d’aider financièrement ses enfants. Les parents peuvent se porter caution (solidaire ou via un nantissement) pour un prêt.

Accorder un prêt familial

Des parents ont la possibilité de prêter de l’argent à leurs enfants, avec ou sans intérêt. En fonction de son montant (plus de 750 euros), ce crédit familial doit être déclaré auprès de l'administration fiscale avant le 15 février de l’année suivant sa conclusion.

Depuis le 27 septembre 2020, si la somme d'argent empruntée ou prêtée est supérieure à 5 000 euros alors le contrat de prêt doit être déclaré aux impôts à l'aide du formulaire de déclaration n° 2062, en même temps que la déclaration de revenus. Si l'emprunteur n'effectue pas la déclaration à l'administration fiscale, il revient au prêteur de le faire. L’absence de déclaration est sanctionnée par une amende de 150 €.

En chiffres

En 2017, la moitié des ménages ont, au cours des deux derniers mois, apporté une aide financière directe ou indirecte à un autre ménage. Ces aides sont dispensées principalement au sein des familles (93 % des transferts monétaires), et plus particulièrement des ascendants vers les descendants. Ces aides financières versées par les ménages représentent un montant annuel total de 37,7 milliards d’euros (et la part la plus importante sont les 14.5 milliards versés aux enfants, petits-enfants et beaux-enfants) (chiffres tirés d’une étude de l’INSEE paru le 25 janvier 2024.

A noter que ce type de dette peut être intégré dans un rachat de crédits.

Faire un prêt perso

Pour donner ou prêter de l’argent à son enfant, les parents peuvent demander à une banque un crédit à la consommation. Il s’agit ici d’un prêt non affecté, c'est-à-dire que l'établissement bancaire ne demandera pas de justificatif de dépenses.

Faire un rachat de crédit avec trésorerie

Les parents ont la possibilité de demander à regrouper tous leurs crédits en cours, les prêts immo et conso, et d’y ajouter une trésorerie complémentaire dans leur rachat de crédit. Cette somme d'argent pourra servir à leurs enfants.

Je demande un rachat de crédit ➔

Demander un prêt de trésorerie hypothécaire

Si les ascendants sont pleinement propriétaires d'un bien immobilier, ils peuvent demander un prêt de trésorerie hypothécaire. Le bien sert alors de garantie pour obtenir une somme d'argent.

Les autres solutions d’aides financières à apporter à ses enfants

Le présent d’usage

Le présent d'usage est un cadeau ou une somme d'argent offert à ses proches à l'occasion d'un événement particulier comme un mariage ou une naissance. Ce geste irrévocable est sans contrepartie. Le montant du présent d'usage ne doit pas excéder 2 % du patrimoine ni 2,5 % du revenu annuel du donateur. Aucun impôt n'est dû sur cette somme d'argent.

Le don manuel

Le don manuel est différent du présent d’usage car non lié à un événement particulier. Les parents peuvent donner de l'argent, mais également des biens meubles (voiture, bijoux...), immeubles et des valeurs mobilières (actions, parts sociales, parts de scpi...). Jusqu'à 100 000 € par enfant, la valeur de la donation ne donnera pas lieu au paiement de droits (cette exonération est renouvelable tous les 15 ans). Le donateur doit avoir moins de 80 ans à la date du don et le bénéficiaire doit être majeur ou émancipé.

La pension alimentaire

Un enfant majeur peut demander une pension alimentaire à ses parents quel que soit son âge. Ceux-ci restent tenus d'entretenir leur enfant majeur tant que celui-ci ne fait pas face à ses propres besoins. La pension alimentaire reste donc due tant que l'enfant poursuit des études, suit une formation ou recherche activement du travail.

Le montant de cette pension est déductible des impôts si l'enfant n'est pas rattaché au foyer fiscal des parents. Son montant est plafonné.

La donation temporaire d’usufruit

Si les parents sont propriétaires d’un bien locatif et qu’ils peuvent se passer momentanément des loyers, il leurs est possible de transférer ces sommes d’argent à leur enfant par le biais d’un acte notarié, pendant toute la durée de ses études par exemple.

Aider ses enfants majeurs entraîne des conséquences fiscales

Lorsque vos enfants majeurs ne peuvent pas s’assumer seuls financièrement et que vous les aidez, vous bénéficiez par la même occasion d’une déduction fiscale.

Si un parent héberge un enfant majeur il peut déduire une somme forfaitaire de ses impôts couvrant les frais d'hébergement et de nourriture. Renseignez-vous bien à ce sujet !

Les projets possibles
Pour faire face aux nouvelles dépenses qu’engendrent les études de vos enfants, la trésorerie intégrée dans un rachat de crédits constitue une solution adaptée. Voici quelques conseils pour vous aider à concrétiser ce projet.
Envie d’évoluer professionnellement, de changer de métier, d’acquérir une nouvelle compétence… Une formation ou une reprise d’études se prépare bien en amont mais aussi se finance… On vous donne des solutions pour réaliser votre projet ...
Il est important de prendre soin de ses dents ou de celles de ses proches, mais ces soins peuvent être très onéreux. Crédigo vous propose plusieurs solutions pour financer des soins dentaires.
Il est naturel de vouloir de faire plaisir et d’aider ses proches et sa famille mais parfois nos moyens nous limitent pour agir. Il existe des moyens pour cela : on vous explique.
Article mis à jour le