Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les banques se lancent dans le Cashback

Les banques se lancent dans le Cashback
  Banque
Les banques se lancent dans le Cashback

Après LCL, la Société Générale propose depuis mi-avril à ses clients de bénéficier du système de cashback. Il s’agit pour les clients de recevoir de l'argent en échange de l'achat de produits chez des commerçants partenaires.

Le système de cashback arrive dans les banques

Le principe du cashback est simple : Après avoir fait un achat sur un site internet donné partenaire, ici la grande avenue pour la Société Générale, un pourcentage du prix de vente hors taxe est reversé sur un compte.

La plateforme de cashback, Grande Avenue, regroupe environ 800 enseignes partenaires, dans les secteurs du voyage (Booking.com, Expedia.fr, Oui.sncf...), mode et déco (La Redoute, Galeries Lafayette, made.com, Showroomprivé...), high-tech et électroménager (Fnac.com, Darty.com...). Lancée fin 2014, cette plateforme compte à ce jour 147 000 utilisateurs. 29 millions d’euros ont déjà été dépensés en achats, pour 1,2 million de cashback.

Ce système est très répandu aux États-Unis et en Angleterre mais se développe peu à peu en France. LCL propose cela à ses clients depuis deux ans et des sites se sont spécialisés dans ce business en France, comme IGraal.

Remboursement, bons plans et réductions pour le client de la banque

À chaque fois qu'il effectue ses achats en ligne via la plateforme, le client de la banque bénéficie de remboursements sur le montant de ses dépenses. Ces remboursements peuvent aller de 2 à 5% mais parfois plus, comme 20%. À partir de 20 euros, le consommateur peut demander le virement de sa cagnotte sur son compte Société Générale.

En complément des remises négociées par la banque, des bons plans et réductions sont mis en avant tout au long de l'année, notamment au moment des soldes ou des vacances. Attention toutefois il y a des conditions à respecter : ne pas activer le bloqueur de publicité et ne pas avoir plusieurs onglets ouverts dans le navigateur de l’ordinateur quand on fait sa commande en ligne.

Fidéliser la clientèle et prélever une commission pour la banque

Pour un cashback de 10 % revenant au client, l’établissement bancaire reçoit environ 2 %, précise le journal Le Parisien. La banque utilise aussi ce système pour fidéliser ses clients dans ce contexte de forte concurrence, notamment avec les banques en ligne moins chers.

Les frais de gestion de l’argent dématérialisé sont aussi moindres, une économie pour la banque. Le cashback permet aussi de mieux connaître les habitudes de ces clients car ces achats via la carte bancaire sont traçables.

Lydie Dabirand

Twitter icon
Facebook icon