Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Voiture électrique : profiter des aides de l'état à l’achat

Voiture électrique : profiter des aides de l'état à l’achat
  Societe
Voiture électrique : profiter des aides à l’achat .

De plus en plus de voiture électriques ou hybrides roulent en France (Voir chiffres ci-dessous). Et cette évolution est facilitée par des aides financières de l’état et des avantages fiscaux.

Dans le cadre d’un rachat de crédit, vous voulez changer de voiture ? C’est peut-être le moment de penser à acheter ou louer une voiture électrique ou hybride… Des aides et des avantages fiscaux sont prévus pour ceux qui sautent le pas.

Bonus-Malus

Le système bonus-malus, une des premières mesures issues du Grenelle Environnement en décembre 2007, récompense, via un bonus, les acquéreurs de voitures neuves émettant le moins de CO2, et de l’autre côté il pénalise les voitures les plus polluantes via un malus. Les acheteurs de voitures électriques peuvent atteindre le plus haut palier du bonus écologique, soit 6.000 € d’aide. La majorité des vendeurs de voitures électriques déduisent directement ce bonus du prix du véhicule.

Attention : le montant de cette aide ne peut pas excéder 27 % du coût d’acquisition TTC du véhicule (y compris le coût de la batterie si elle est en location).

Super bonus pour remplacer le diesel

Le super bonus est une aide additionnelle de 4.000 € pour le remplacement d’une voiture diesel par une voiture électrique permettant de porter le bonus total accordé jusqu’à 10.000 €. Instauré en avril 2015, il a été étendu aux véhicules de plus de 10 ans (immatriculés avant le 1er janvier 2006) depuis le 1er janvier 2016.

Jusqu'au 31 décembre 2018, le montant de la prime à la conversion est de 2.500 euros. Complémentaire au bonus, cette prime s’applique en cas de mise à la casse d’un véhicule essence datant d’avant 1997 ou d’un diesel antérieur à 2001. Le gouvernement propose aussi une aide pour l’équipement en borne de recharge par un particulier, sous la forme d’un crédit d’impôt de 30% basé sur les dépenses en matériel sur le coût d’installation. Cette prime passera à 4000 euros en 2019, mais seulement pour les 20% des ménages les plus modestes (potentiellement 5,8 millions de personnes concernées, selon le Premier Ministre). La "super prime" concernera aussi "les personnes non imposables qui sont salariées et parcourent chaque jour au moins 30 km pour se rendre au travail (60 km aller-retour) ou qui travaillent en indépendants", a précisé Matignon.

Des aides complémentaires sont également proposées par des régions et départements comme la Normandie, Monaco…

A noter : Ce véhicule non polluant n’est pas soumis à la TICPE (La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) et à la taxe carbone.

Le nombre de véhicules électriques immatriculés en France

Le nombre de véhicules électriques (particulier et utilitaires) immatriculés en France entre juillet et août 2017 était de 3.692, soit plus 34% par rapport à l’an dernier (source Avere France septembre 2017). En 2016 21.793 voitures électriques ont été immatriculées en France et on en a compté déjà 22.178 en novembre dernier (pour les 11 premiers mois de l’année). En mars dernier, le cap des 100.000 voitures immatriculées en France a été franchi. Cela place la France comme le premier pays européen à atteindre un tel parc de véhicules zéro émission.

Le temps de recharge des véhicules électriques se situe entre 30 minutes et 8 heures. 20% des Français possèdent une borne à côté de chez eux. Il y en a 15.000 dans l'Hexagone.

Le succès en six mois et un maintien en 2019

La prime à la conversion de 2 500 euros pour l'achat d'un véhicule électrique neuf a eu un franc succès. « En six mois, 90 000 Français ont déjà demandé à bénéficier de ce dispositif, dont 70% sont des ménages modestes », a indiqué début juillet 2018 le ministre de la transition écologique à l'Assemblée nationale. Le gouvernement s'était fixé un objectif de 100 000 primes par an et entre janvier et mi-mai 2018, déjà 45 000 demandes de primes avaient été enregistrées, selon le ministère. 

La loi de finances pour 2019 prévoit la poursuite de la mise en oeuvre de la prime à la conversion. Elle sera même étendue aux véhicules hybrides électriques neufs, et, pour les ménages non imposables, à l’achat de véhicules électrique ou hybrides rechargeables d’occasion. Pour l'obtenir il faut mettre en destruction un véhicule ancien et en racheter un neuf peu polluant. D'autres critères sont aussi à respecter. 

L’électrique moins chère que l'essence

Une enquête de l'association UFC Que Choisir a été publiée une étude en octobre 2018 montrant que malgré un coût d'achat plus élevé la voiture électrique revient moins cher que l'essence ou le diesel "dès quatre ans de possession". La prime de 6000 euros pèse beaucoup dans le calcul. Mais l'électrique est encore plus avantageux quand il s'agit d'un véhicule d'occasion et le gain est encore plus grand quand on est en zone rurale. 

Lydie.D

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon