Voiture : le portrait-robot du véhicule d’un Français

13 Aug 2018
Economie
Voiture : le portrait-robot du véhicule d’un Français

A quoi ressemble la voiture d’un Français ? Selon l’Argus, les conducteurs dans l’Hexagone préfèrent les voitures plus sécurisantes, type SUV et se détournent un peu des petits modèles.

A quoi ressemble la voiture d’un Français ?

Des études publiées récemment vont nous donner une idée de notre véhicule préféré… L’Argus a dressé un portrait de la voiture préférée des Français en 2017. Les conducteurs dans l’Hexagone aiment donc les voitures plus sécurisantes, type SUV et se détournent un peu des petits modèles. Les voitures sont donc plus chères, plus haut de gamme, 26.717 euros en moyenne en 2017. Un chiffre en hausse de 889 euros par rapport à 2016. Une des raisons serait peut-être le succès de la LOA et LDD qui permet de rouler avec des voitures plus haut de gamme.

Ces voitures polluent plus : la consommation moyenne de la voiture est à la hausse avec 4.6 litres aux 100 km et les émissions de particules augmentent. On note aussi une baisse des immatriculations des voitures diesel : 47 % contre 52 % en 2016.

Les ménages parisiens moins équipés que les autres

On peut aussi compléter ce portrait-robot par les chiffres de l’Insee (tirés du tableau de l’économie française année 2017). En 2015, les ménages avec plusieurs voitures représentent 35 % de l’ensemble des ménages, part quasi stable depuis 2010. Selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), en région parisienne, 60 % des ménages sont motorisés alors que dans les autres agglomérations françaises, les taux de motorisation plus sont proches de 80 %.

En 2015, 79 % des ménages âgés de plus de 65 ans ont une voiture (69 % en 2000). Parmi les ménages modestes (moins de 15 000 euros par an), 60 % sont équipés d’une voiture. Les ouvriers sont très motorisés (91 %), tandis que les employés sont relativement moins équipés (80 %).

A savoir : En 2014, dans l’Union européenne, 8 % des personnes n’ont pas les moyens financiers de posséder une voiture, chiffre stable par rapport à 2013. Elles sont quand même 37 % en Roumanie, près de 25 % en Lettonie, en Bulgarie et en Hongrie.

Assurance voiture : les prix ont augmenté de 2.6 % en 2017

Qui dit voiture dit assurance et selon où vous habitez en France vous ne payez pas du tout pareil. Selon le comparateur LeLynx.fr les prix ont augmenté de 2.6 % dans le secteur de l’assurance en 2017, notamment selon les professionnels à cause de la hausse du nombre d’accrochages et de la complexité des voitures qui engendre des frais plus élevés de réparation. Le coût pour les conducteurs est le plus élevé en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Ile de France, plus de 630 euros. Pour payer le moins cher il faut vivre en Bretagne (515 euros).

Pour les petits rouleurs une assurance française vient de lancer le forfait à la minute : une somme de 25 par mois est demandée pour les garanties pour un assuré avec un bonus de 50 % et chaque minute passée au volant coûte 2 centimes. Un boitier connecté permet de connaître la durée exacte de conduite.

A partir du 1er janvier 2019, un fichier avec l’ensemble des véhicules circulant sans assurance va être mis en place. Le but est ici de faciliter les contrôles de police. Les contrevenants risquent jusqu’à 3750 euros d’amende. Le système va aller plus loin car à terme le traitement des amendes de Rennes va aussi pouvoir vérifier si la voiture verbalisée est bien assurée. Et ajouter une amende à celle de l’excès de vitesse. On est prévenu !

Notre actualité
Certains revenus ne peuvent pas être prélevés par un tiers comme l’employeur, la caisse de retraite… Dans ce cas le paiement de l’impôt s’effectue…
11 fév 2019
Economie
Incroyable, mais vrai, une étude a récemment déclaré que 440 milliards d'euros au total dormaient sur les comptes courant des Français en octobre…
11 fév 2019
Economie
Nos dossiers
Dans une entreprise qui propose le plan d'épargne pour la retraite collectif, tout salarié le souhaitant pourra en bénéficier à condition bien…
18 fév 2019
Retraite
Les déductions fiscales et défiscalisations liées à un prêt immobilier suivent-elles le nouveau crédit en cas de rachat ? Oui mais sous conditions.…
07 fév 2019
Rachat de crédit