Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Comment financer son permis de conduire ?

Passer son permis de conduire est primordial pour pouvoir se déplacer, travailler, étudier, aller faire les courses… Obtenir le précieux sésame, à partir de 17 ans depuis cette année, a un coût assez élevé… On vous explique comment financer le fameux ex-papier rose !

Combien coûte un permis de conduire classique ?

passer et financer son permis de conduire

Passer son permis de conduire a un coût estimé entre 1500 et 2000 euros (avec code et les 20 heures de conduite obligatoire ). Le coût moyen du permis voiture était de 1 800 euros en 2016, selon une étude de l'association de défense des consommateurs, UFC-Que Choisir, en cas de passage en une seule fois. Si l’examen est raté, le prix monte alors à plus de 2000 euros (à cause des leçons supplémentaires à prendre).

Il ne faut pas oublier les disparités importantes du coût entre les lieux géographiques : un permis est plus cher dans une grande ville qu’à la campagne ou même entre le Sud et le Nord.

Le prix des autres types de permis (conduite accompagnée, en accéléré, boite manuelle)

Le coût du permis est diminué en cas de conduite accompagnée (1443 € en moyenne ) ou 1325 € pour un permis en conduite supervisée et encore moins avec un permis boite automatique : 945€ . Le prix peut être aussi baissé en passant par une auto-école en ligne. L’apprentissage du code via internet se fait selon l’ emploi du temps et depuis l’endroit souhaité.

Cette différence de prix pour le permis boite automatique s’explique par le fait que le nombre minimal d’heures de formation est fixé en effet à 13 heures (contre 20 heures pour une boîte manuelle).

Le permis accéléré permet de concentrer sur une période limitée l’étude du code et l’apprentissage de la conduite (sur un mois environ). Le forfait peut atteindre les 2000 euros, bien plus que pour un permis classique. Ce type de permis est envisageable et pratique pour les personnes pressées ou ceux qui doivent repasser leurs permis.

Les jeunes conducteurs qui obtiennent leur permis en conduite accompagnée voient leur surprime réduite de moitié lorsqu'ils s'assurent à leur nom pour la première fois. Il est possible depuis janvier 2024 de conduire à partir de 17 ans révolu.

Le code (valable 5 ans) peut être passé à 16 ans révolu ou 15 ans quand on a opté pour l’apprentissage anticipé.

Comment financer son permis de conduire ?

Financer son permis peut se faire de plusieurs manières comme un prêt conso, un rachat de crédit avec trésorerie…

Le futur conducteur peut demander un crédit conso. Ce prêt, appelé aussi crédit personnel, est non affecté, c’est-à-dire que l’utilisation des fonds obtenus n’a pas à être justifiée. Le montant maxi emprunté pour un crédit personnel est de 75 000€ pour une durée maximum de 7 ans.

Je demande un crédit personnel ➔

Le rachat de crédits avec une trésorerie supplémentaire est une solution à envisager. Si vous avez des crédits en cours (conso et/ou immo), ces derniers peuvent être regroupés en un seul nouveau prêt, avec une seule mensualité et un nouveau taux. L’établissement prêteur peut aussi ajouter aux crédits regroupés une ligne de trésorerie supplémentaire. Cette somme d’argent pourra être affectée au paiement du permis de conduire.

Les différentes aides possibles pour financer son permis

Une partie du permis peut être financée par des aides. Il en existe de plusieurs sortes :

L’aide au permis de conduire CPF

Le CPF ou Compte personnel de formation est un dispositif créé par l’Etat pour aider à la formation des salariés.

Toutes les personnes en activité professionnelle cumulent chaque année une certaine somme sur ce compte destiné à financer une formation, comme celle du permis de conduire. Attention il faut que l’auto-école choisie soit agréée CPF, enregistrée en tant qu’organisme de formation et référencée sur Datadock.

Le Permis 1 euro par jour

Ce dispositif pour les jeunes qui ont entre 15 et 25 ans est un prêt à taux zéro, demandé à une banque et dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Cette somme est remboursable sur 20 à 40 mois avec un remboursement qui ne va pas dépasser 30 euros par mois. Il est possible d’intégrer ce prêt dans un rachat de crédits.

L’aide aux apprentis

Depuis janvier 2019, l’Etat accorde une aide de 500 € aux apprentis pour passer le permis de conduire. L’aide est donnée sans condition de ressources à tout apprenti âgé d’au moins 18 ans désirant passer le permis de conduire.

L’aide pour les demandeurs d’emploi et les personnes handicapées

Les demandeurs d’emploi inscrit à France Travail (ex Pole Emploi) peuvent bénéficier sous certaines conditions d’une prise en charge totale ou partielle des frais d’apprentissage pour passer le permis B.

Les personnes qui souffrent d’un handicap peuvent bénéficier d’une aide financière attribuée par l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph), sous conditions. Le montant de l’aide est de 1 000 € maximum.

Le Fond d’Aide aux Jeunes (FAJ)

Le Fonds d'aide aux jeunes est une aide financière du département destinée aux jeunes rencontrant des difficultés financières. Pour y avoir droit il faut s’inscrire dans une mission locale.

Des aides régionales et locales

Il existe aussi des aides locales au financement du permis de conduire (contre quelques heures de travail de bénévolat souvent) au niveau des régions, des département, des villes, des collectivités locales… Le montant de l’aide et les conditions d’attribution dépendent des structures, il faut donc se renseigner.

La solution du micro-crédit

Le microcrédit peut servir à financer la formation au permis de conduire. Cette solution s'adresse aux personnes qui ne peuvent pas obtenir un crédit bancaire classique en raison de faibles revenus et/ou d’une situation de précarité sociale.

Article mis à jour le