Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Après un divorce, de nombreux changements financiers s’opèrent. Le regroupement de crédits ainsi que l’obtention d’une trésorerie permettent de pallier financièrement à ces évolutions.

Procédure de divorce :

Une procédure de divorce peut être de nature différente (à l’amiable, pour faute ou particulière) et suit des étapes bien définies : requête en divorce, audience de conciliation (passage devant le juge), ordonnance de non-conciliation (mesures prises), assignation en divorce et jugement.

Lors de ces phases, les conséquences financières sont évoquées. À ce moment-là, vous pourrez prendre les mesures nécessaires pour faire face au déséquilibre engendré par ce changement. 

Conséquences financières d'une procédure de divorce :

Chaque divorce est différent puisque lié au couple et à la nature du contrat de mariage établi. Néanmoins, dans un contrat de mariage dit « classique », certains changements sont inéluctables :

Tout d’abord, les biens immobiliers en commun sont répartis. Dans ce cas, le conjoint qui reçoit une part plus importante doit payer une somme d’argent à l’autre. On appelle cette transaction, le "rachat de soulte". Pour faire simple, il rachète la part de l’autre conjoint. Cette soulte est définie dans l’ordonnance de non-conciliation et son montant est indiqué dans l’acte liquidatif établi par le notaire. Le rachat de crédit immobilier vous donne la possibilité de racheter vos soultes. Cette solution de financement vous permet de réunir en une seule mensualité vos propres prêts personnels en cours ainsi que la soulte due à l’ex-conjoint.

Concernant les crédits à la consommation, s’ils ont été contractés en commun pendant le mariage, l’emprunteur et le co-emprunteur sont tenus de continuer à les rembourser jusqu’à la fin du prêt ou d’anticiper le remboursement.

Cependant, les charges que vous devez assumer restent les mêmes ; loyer, électricité, eau, téléphone, les éventuels crédits contractés en votre nom propre ainsi que votre part du remboursement des crédits contractés en commun... À cela s’ajoutent des dépenses supplémentaires, telles qu’une éventuelle pension alimentaire ou vos impôts dorénavant calculés sur votre seule part.

Les revenus sont quant à eux divisés par deux, puisque seul votre salaire subsiste pour régulariser ces frais.

Rachat de crédits avec trésorerie pour faire à un divorce

Pour faire face à l’ensemble de ces dépenses supplémentaires engendrées par ce changement de situation, un rachat de prêts avec trésorerie peut s’avérer utile. Il vous permet en effet de regrouper tous vos remboursements de prêts ainsi qu’un éventuel retard d’impôt ou découvert bancaire en un seul et unique crédit. Par ailleurs, mettre en place un plan de trésorerie vous permettra de réserver certaine somme d’argent pour pallier aux grosses dépenses liées à une séparation, telles qu’un rachat de soulte ou un déménagement-emménagement.

Ainsi, la gestion de votre budget se trouve simplifiée et votre situation financière reste équilibrée malgré ce bouleversement. Vous êtes décidé à mettre en place un rachat de crédits avec trésorerie pour anticiper ce type d’imprévu ?

Pour regrouper vos crédits et y intégrer une trésorerie afin de vous prémunir contre les aléas de la vie, prenez quelques minutes pour remplir notre formulaire de simulation en ligne et n’oubliez pas d’inscrire le montant de trésorerie que vous souhaitez obtenir.

Pour plus d’informations nous mettons à votre disposition les différentes étapes pour monter un dossier de rachat de crédit. La simulation et l’étude de votre dossier sont totalement gratuites et sans engagement. N’hésitez pas à nous contacter au 03 22 66 56 56.


 

 

Twitter icon
Facebook icon
Google icon