Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Le bricolage, une passion bien française

24 May 2018
Societe
Article mis à jour le
Le bricolage, une passion bien française

Porté par la reprise des ventes de biens immobiliers neufs et anciens, le marché du bricolage retrouve des couleurs après trois années de quasi-stagnation de l’activité. Il affiche un chiffre d’affaires de 31 milliards € et une hausse de 13 %.

Le secteur du bricolage se porte en France

Les Français sont des grands adeptes du marteau et du pinceau : plus de 60 % des Français bricolent au moins une fois par mois. Conséquence le secteur du bricolage se porte bien et affiche un chiffre d’affaires de 31 milliards d’euros en 2020 et une hausse de 13% par rapport à 2019.

L’étude publiée conjointement par la Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison (FMB) et l’Union nationale des industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement (Unibal) montrait en 2018 des croissances annuelles comprises entre 0,4 et 0,8 % (et une hausse en 2016 de 1.9%) ainsi qu’un chiffre d’affaires de 26 milliards d’euros. Le marché devait, selon les professionnels du secteur, afficher cette année une croissance comprise entre 1 et 2 %.

La pandémie de Covid 19 a dopé en 2020 le marché du bricolage avec 31 milliards de chiffres d’affaires. C’est un record historique car la hausse du chiffre d’affaires est de 13% contre 3% en 2019, qui était déjà une belle année.

Le marché du bricolage dans le détail…

Dans ce secteur en 2018 les grandes surfaces de bricolage (GSB) dominent et captent 77 % des ventes. Leroy Merlin fait de très loin la course en tête, avec 34% du marché, loin devant Castorama et ses 17%, et Brico Dépôt, avec 14%.

La hausse des ventes se fait surtout au rayon chauffage (climatiseurs, poêles à granulés…), puis dans les revêtements et le bois/menuiserie. Les rayons déco et peinture affichent des chiffres en baisse à cause de la tendance actuelle au minimalisme et à l’épuré : moins de meubles, des peintures blanches…

Le bricolage est avant tout pour les Français synonymes de projet. « Il faut aux clients une solution globale avec une multitude de produits répondant à un besoin spécifique », explique Jean-Éric Riche président de l’Unibal. Et le numérique prend de plus en plus de place dans ce « projet » avec des clients qui demandent à être accompagnés, conseillés, à suivre des ateliers…

La tendance en 2020

En 2020 le chiffre d'affaires du secteur du bricolage était de 31 milliards d'euros.67% des achats sont réalisés en grande surface spécialisée mais les ventes par internet, avec 14 % de part de marché, progressent vite, de plus 84 %, confinement oblige. (Chiffres études de la Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison (FMB) et l’Union nationale des industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement (Unibal) publiés en avril 2021)

La tendance est aussi à la réalisation de travaux de plus en plus importants par les particuliers : charpente, canalisations, menuiseries extérieures ou intérieures... Autre nouveauté à noter "l'ubérisation des travaux", c'est-à-dire les travaux réalisés par des jobbeurs, particuliers experts autoentrepreneurs.

Le bricolage en jeux vidéo

Le bricolage se décline aussi en jeux vidéo. « House Flipper" est devenu l'un des jeux vidéo les plus populaires du moment. Il s’agit en fait d’un simulateur de bricolage : le joueur achète une maison délabrée pour la rénover et ensuite essayer de la vendre.

Le joueur doit faire un ménage de printemps, casser des cloisons, refaire la plomberie, poser les sols, repeindre les murs tout en gérant son budget… le tout sans se salir !

Attention !

Attention toutefois chaque année, des dizaines de milliers de bricoleurs se retrouvent aux urgences. Il faut aussi avoir bien en tête que en cas de vente de son bien, un propriétaire est responsable pendant dix ans et notamment des malfaçons.

Rédacteur