Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Financer des travaux de rénovation

Comment financer les travaux de rénovation ?

Dessin graphique couleur orange avec couple qui rénove leur habitation avec perceuse

En prenant le temps de sélectionner ce que vous souhaitez effectuer précisément comme travaux dans votre maison ou votre appartement, vous pourrez alors établir votre besoin financier. Une fois l’enveloppe globale des travaux connue, il faut penser au financement.

Les travaux de rénovation peuvent se financer de différentes manières :

  • Demander une trésorerie lors de votre rachat de crédit. Si vous avez des prêts conso et immo en cours, vous pouvez les regrouper et ajouter une somme complémentaire pour financer les travaux. Cette opération financière permet d’obtenir un nouveau prêt unique, avec un nouveau taux et une durée plus longue.
  • Demander un prêt travaux. Il s’agit d’un prêt personnel affecté (avec justificatifs et devis).
  • Demander un prêt de trésorerie hypothécaire pth : Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, le prêt hypothécaire permet de proposer à un établissement de prêt une garantie portant sur ce bien. L’établissement de prêt, en fonction de l’évaluation de la valeur du bien, de sa situation géographique et d’autres facteurs, vous indiquera alors si la part retenue de la valeur du bien apporté en garantie, permet de garantir le prêt et donc d’accorder ce prêt d’argent.

Par quoi commencer pour rénover sa maison ?

Rénover sa maison nécessite de bien penser son projet en amont, en respectant les étapes indispensables.

Il faut d’abord faire un état des lieux précis des travaux à entreprendre (et demander conseil à des professionnels au besoin) mais aussi effectuer un diagnostic complet sur les fondations, l’isolation, la couverture, la toiture, pour voir l’ampleur des travaux.

Ensuite il faut connaître la nature des travaux à réaliser, les matériaux à employer pour en déduire une durée du chantier et un planning.

Connaître la différence entre aménagement et rénovation mais aussi entre rénovation complète et rénovation lourde est importante pour mieux estimer ensuite les travaux.

La différence entre travaux d’aménagement et de rénovation

L'aménagement consiste dans des travaux « facilement réversibles », se limitant à modifier l'esthétique du logement. Les travaux de rénovation sont plus lourds, affectant le logement de manière durable, le transformant.

Une rénovation consiste à remettre à neuf un bien immobilier pour améliorer son confort (mais aussi économiser sur les factures d’électricité, d’eau chaude et de chauffage) ou son design.

Il y a aussi une différence entre rénovation complète et lourde. Dans ce dernier cas il y a une atteinte aux gros œuvres comme la charpente, les fondations, les murs... Dans la rénovation complète on ne touche pas aux plans de la maison. Mais on peut intégrer des travaux de rénovation énergétique pour faire monter le DPE d’un logement. On parle aussi de travaux de rénovation pour une passoire thermique.

Comment calculer le coût des travaux de rénovation ?

Le coût de rénovation évolue fortement, selon que vous vouliez effectuer une rénovation partielle (type aménagement), complète ou lourde. Par exemple, on estime en moyenne la rénovation partielle entre 160 et 1350 € par mètre carré. Pour des travaux plus lourds, le coût peut atteindre entre 950 et 1500 € du mètre carré voire plus.

Pour pallier les éventuelles surprises sur le chantier, car il y en a souvent, il faut aussi prévoir une petite marge financière, une enveloppe pour faire face aux imprévus.

Les aides financières possibles pour financer des travaux de rénovation

Des aides financières ou subventions ont été mis en place comme le prêt Eco Ptz, le PTZ, MaPrimeRénov’ qui se décline en prime adap…

A noter que depuis le 1er janvier 2024, MaPrimeRénov’ comprend deux catégories : Parcours accompagné et Parcours « par geste ». L’installation d’un système de chauffage décarboné (pompe à chaleur ou géothermique) fait toujours l’objet d’une aide financière. Les travaux d’isolations thermiques (murs, façades, toiture, plafonds de combles…) tout comme ceux de ventilation mécanique contrôlée double flux, sont inclus aussi dans ce dernier dispositif.

Un simulateur a été mis en place par l’Etat pour connaître le montant de toutes les aides possibles https://france-renov.gouv.fr/aides/simulation#/

N'hésitez pas à contacter nos conseillers pour un accompagnement personnalisé dans le financement de vos travaux de rénovation.

Article mis à jour le