Investir dans un parking, une idée placement !

18 Jul 2019
Economie

Investir dans un parking

Acheter pour louer c’est possible avec une maison mais aussi avec un parking, un box ou une place de stationnement. Et cela peut rapporter beaucoup sans trop de désagréments. On vous explique cet investissement

Les avantages d’investir dans un parking

Une place de parking est un investissement moins élevé que l’achat d’une maison. On peut avoir une place pour 15000 euros.

En moyenne, louer un parking en France coûte 83 euros par mois. Mais dans certaines grandes villes comme Paris les prix s’envolent (150 euros dans la capitale). Le taux de rentabilité est situé entre 6 et 9 % en moyenne par an.

Avantage de la place de parking : Il y a peu de charges importantes et de frais d'entretien. Les risques de dégradations sont quasi nuls.

Un parking n’est pas considéré par la loi comme un logement vide, donc c'est le Code Civil, et non pas le code de l’habitation qui encadre ce type de location. Et le code est plus souple : Les loyers ne sont pas plafonnés, les préavis n'excèdent pas un mois. Chacun peut donner congé librement à chaque échéance du bail et ce sans motif.

Mieux vaut quand même signer un document écrit avec les futurs locataires. Sur ce document doit être indiqué le montant du loyer, le dépôt de garantie, la durée du bail...

Les inconvénients d'investir dans un parking

Les frais de notaire peuvent être importants au vu du faible surface du bien. Les émoluments notariés sont dégressifs : plus le bien est important moins les frais sont élevés. Donc qui dit petits prix dit frais élevés. L'achat d'un parking à 9.000 € peut occasionner des frais de notaire d’un montant de 1.818 €, soit 20 % du prix du bien. Sans oublier pour l'achat d'un parking la TVA au taux normal (20%).

Il ne faut pas oublier que chaque année il faudra payer la taxe foncière, équivalent à 1 ou 2 mois de loyer et les charges de copropriété, s’il y a lieu.

Le plus important dans l'investissement: la localisation

Comme tout placement immobilier : l'emplacement fait toute la différence. C’est même le point le plus important. L’emplacement détermine le prix d'achat et le montant du loyer. Ainsi il faut cibler les meilleurs emplacements de parking, au centre-ville, dans un secteur où le manque de stationnement est criant… On peut citer alors Paris et la petite couronne mais aussi les grandes villes de France Marseille, Montpellier, …

Attention aussi au positionnement à l'intérieur du parking. Il vaut mieux des places au premier sous-sol, proches des issues (ascenseurs ou escaliers), qui sont plus recherchées. Les boxes fermés, plus chers, sont aussi très demandés comme place de parking ou lieu de stockage.

Il faut prendre également en compte la taille et la hauteur sous plafond du parking : les voitures peuvent être de tailles différentes et parfois très grosses !

La fiscalité, un élément à prendre en compte avant d'investir

Avant d'investir dans un parking il faut également tenir compte de certains éléments. En effet les loyers des parkings sont imposables au titre des revenus fonciers lorsqu'ils ne s'accompagnent d'aucun service ou d'aucune prestation autre que le simple gardiennage. Si les revenus fonciers bruts sont inférieurs à 15.000 € par an, on peut bénéficier du régime d'imposition simplifié dit micro-foncier.

Dans le cas contraire, le régime réel d'imposition s'applique. Les garages sont aussi soumis à la taxe d'habitation s'ils constituent la dépendance d'un logement. S'ils se trouvent à une adresse différente, ils ne sont pas imposables à condition qu'ils se situent à plus d'un kilomètre de l'habitation.

Le propriétaire doit aussi payer la taxe foncière sur les propriétés bâties.

A la revente, l’imposition sur les plus-values au taux de 34,5 %, avec exonération de la part fiscale après vingt-deux ans de détention, est appliquée. Après trente ans, la part sociale est exonérée. Si le prix du parking n'excède pas 15 000 euros, la plus-value réalisée n'est pas taxée.

Quelques chiffres

En région parisienne, on peut investir dans des parkings pour 15.000 € en moyenne. A Paris, c’est plus cher, au moins 24.500 € en moyenne selon la chambre des notaires de Paris. Mais certains quartiers sont plus demandés donc plus chers : le Marais, Saint-Germain-des-Prés affichent les valeurs de 60.000 €. Dans la capitale, les loyers vont de 50 à 200 € par mois.

En province, les prix varient entre 6.000 et 25.000 €. Les loyers vont de 45 et 100 € par mois.

Finis les -50 % -70 % sur certains articles. Les soldes sont terminés dans la majorité des départements français. C’est l’heure d’un premier bilan…
13 aoû 2019
Economie
Investir dans des vignobles via des groupements fonciers vinicoles (GFV) donnent des avantages fiscaux appréciables et une rétribution possible en…
07 aoû 2019
Economie
Il s’agit d’un contrat d’assurance que l’on doit souscrire quand on prend un prêt immobilier ou consommation. S’il n’y a pas ce type de contrat…
14 aoû 2019
Assurance
Il n’y a pas que le prêt immobilier classique pour acheter un bien. Il est même fortement conseillé de chercher d’abord ces autres « petits »…
08 aoû 2019
Crédit immobilier