Le crowdfunding immobilier bat des records en 2019

24 Jan 2020
Economie
Crowdfunding 2020

Le crowdfunding immobilier en France affiche des rendements record en 2019. On vous explique ce mode de financement qui cartonne.

Un record en 2018 avec une croissance de 72% en six mois

Après un premier record en 2017, le crowdfunding immobilier continue sur sa lancée avec une croissance record de 72% en six mois : plus de 62 millions d’euros ont été récoltés entre janvier et juin 2018 par les plateformes spécialisées, contre 36 millions l’an dernier à la même époque. 19 millions d’euros, soit une hausse de 50 %, ont été remboursés. Le nombre de projets financés est également en hausse.

Le montant moyen récolté est passé de 423.529 à 499.786 euros par projet. Ces derniers sont souvent des résidences, des logements sociaux, basés en Ile de France, PACA ou Occitanie.

Des rendements record en 2019

Le crowdfunding immobilier a progressé en 2019 de 102% : il atteint 373 millions d’euros et un rendement avant impôt de 9,2%*. Des nouveaux records ont été observés. D’abord un record de collecte, car on a assisté à un doublement par rapport à 2018, puis dans le nombre de projets financés, 544 projets (+59%).

*selon l'édition 2019 du baromètre du crowdfunding immobilier de Fundimmo publié le 15 janvier 2020.

Un ticket moyen d'investissement en baisse

Le ticket moyen d'un investisseur en 2019 se monte à 1.581 euros, soit une baisse de 8% par rapport à l’an dernier. Mathématiquement si la collecte augmente et le ticket d’entrée baisse, c’est qu’il y a de plus d’investisseurs qui font le choix de ce financement participatif.

Comment fonctionne le crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding immobilier, c’est en fait un investissement à plusieurs. Un promoteur immobilier propose un projet de construction à financer ou un terrain avec des maisons qui seront revendues par lots s’il s’agit d’un lotisseur. L’offre est diffusée sur une plateforme web immatriculée à l’Orias et les internautes peuvent choisir d’investir dans le projet de leur choix. Il faut que celui-ci soit financé à 100% pour que les travaux commencent.

Investir dans ce projet ne veut pas dire devenir à tous les coups copropriétaire avec les autres crowdfunders. L’internaute investisseur est remboursé dès que les maisons ou lots sont revendus et empoche aussi des intérêts. A moins que le choix soit donné de devenir propriétaire et récupérer des loyers comme remboursement.

A savoir : La loi Pacte favorise le crowdfunding immobilier : le plafond de collecte est passé de 2.5 à 8 millions par projet.

Attention c’est aussi un placement risqué où on peut tout perdre en cas de défaillance (vente longue ou projet qui ne sort pas de terre). Il faut aussi que la plateforme web de crowdfunding soit bien immatriculée à l’Orias et agréée par les autorités de régulation. Si ce n’est pas le cas, fuyez ce site !

Rédacteur
  Les dernières actualités
Le crowdfunding immobilier en France affiche des rendements record en 2019. On vous explique ce mode de financement qui cartonne. Un record en 2018…
24 jan 2020
Economie
Le gouvernement a annoncé début décembre 2019 que le taux du Livret A ne bougerait pas jusqu’en février 2020 et resterait pour l’instant à 0.75 %. Il…
16 jan 2020
Economie
Qu'est-ce que le rachat de crédit fonctionnaire ? Le regroupement de crédit fonctionnaire est une opération consistant à regrouper différents types…
25 mai 2020
Rachat de crédit
Quels crédits peut-on regrouper ? Regrouper ses crédits est une solution proposée par des intermédiaires en opération bancaire, tel que Crédigo,…
09 avr 2020
Rachat de crédit