Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Tout savoir sur les frais de fonctionnement et d’incidents bancaires
  Banque
informations sur les Frais bancaires

Une enquête sur les frais bancaires est parue récemment. Il ne faut pas confondre les frais bancaires avec facturation des produits et services souscrits.

Pour compenser la baisse de rémunération liée à la baisse des taux de l’immobilier, certaines banques augmentent leurs frais bancaires. La revue « 60 millions de consommateurs » a publié un article dans son numéro de novembre 2017 sur les frais bancaires. Cette enquête révèle que les consommateurs les plus en difficulté financière se voient prélever des frais de 296 euros en moyenne contre 34 euros pour un client lambda. Cette somme moyenne représente les frais de fonctionnement et d’incidents bancaires (dépassement du découvert autorisé par exemple). A ne pas confondre avec la facturation des produits et services souscrits (comme la cotisation pour la carte bleue) !

Quels sont ces frais bancaires ?

Si un paiement est demandé alors que le compte n’est pas suffisamment approvisionné, la banque prend une commission d’intervention de 8 euros « pour rémunérer l’analyse de la situation financière par le conseiller ». Cette somme est le maximum légal fixé par la loi.
Un chèque sans provision est facturé 30 euros (s’il est inférieur à 50 euros) et 50 euros (si son montant est supérieur à 50 euros). Les frais de rejet de prélèvement sont au maximum de 20 euros.

Vous devez être informés :

En tant que client vous devez être informés par courrier du changement de tarif deux mois avant sa mise en application. Sur vos relevés de compte mensuels un total des frais doit apparaître, c’est une obligation depuis le 1er juillet 2011. Vous recevez aussi un relevé annuel récapitulatif en janvier.

Il existe des solutions pour limiter ces frais :

La fédération bancaire Française (FBF) a mis en place des dispositifs pour aider les plus fragiles. Depuis le 1er octobre 2014 les banques peuvent proposer par courrier une offre de services bancaires qui vise à limiter les frais en cas d’incident de paiement.

Elle consiste à l’envoi d’alertes par SMS, à des cartes d’autorisation systématique, à un nombre limité de chèques par mois… le tout avec un plafonnement des commissions d’intervention à 4 euros par opération et 20 euros maximum par mois. Cette offre ne doit pas coûter plus de 3 euros par mois. En 2016 environ 3 millions de courriers ont été envoyés et 10 % des titulaires de compte ont souscrit cette offre.

A noter
Selon le magazine 60 millions de consommateurs, les banques de détail gagnent près de 4.9 milliards d’euros par an grâce aux revenus liés aux incidents de compte, ce qui représente 30 % des revenus.

Lydie.D

Twitter icon
Facebook icon