Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Comment financer une piscine ?

piscine ou un jacuzzi dans résidence
Plusieurs pistes existent pour obtenir le financement nécessaire pour votre piscine. Crédigo vous en dit plus.

Définir son projet piscine : quel type d'aménagement ?

Il existe une grande variété de possibilités lorsque l'on souhaite installer une piscine : on peut choisir entre les piscines hors terre, en kit, gonflable, ou des structures inamovibles comme une piscine creusée, semi-creusée ou naturelle.

On pourra opter pour une installation dont le prix augmentera avec la taille et le type d’installation, provisoire, amovible ou durable et fixe, permanente (en bois, en coque, par exemple). Il pourra également être nécessaire de préparer le terrain, avec un terrassement par exemple.

En fonction des lieux, il faudra peut-être envisager de faire appel à un professionnel pour préparer le sol, et pourquoi pas procéder à l'installation complète.

De façon plus définitive, la piscine creusée nécessite l'intervention d'un professionnel dans tous les cas et souvent une demande d’autorisation auprès de la mairie. Elle coûtera plus cher à l'achat, mais offrira une jolie plus-value au bien des propriétaires.

En ce qui concerne les jacuzzis ou les spas, c'est la même chose. Il y a les modèles que l'on pourra installer de façon saisonnière et des constructions complètes plus solides et définitives à l'année. Le jacuzzi pourra être installé sur une jolie terrasse de maison par exemple et ne nécessitera pas forcément de travaux de terrassement avant l'installation. Le jacuzzi ou le spa peuvent aussi être intégré à la piscine. Dans les deux cas, le système du traitement de l'eau et la machinerie seront à prendre en compte dans le budget initial. Viendra ensuite l'entretien de façon plus ponctuelle.

S’il y a besoin d’implanter au sol une structure permanente, inamovible, la piscine ou l’installation du jacuzzi ou spa, pourra être considéré comme indissociable du bâti et sera alors considéré comme un bien immobilier.

A l’inverse, si la structure est amovible, comme une piscine en bois, ou gonflable, simplement posé sur le terrain, cette piscine sera considérée comme un bien mobilier.

Le type de piscine et les travaux nécessaires à sa pose sont important, car de ceux-ci dépendra les demandes administratives à effectuer en amont de l’installation (permis de construire ou autorisation), le coût, le financement envisageable et les futures taxes et impôts. Il convient donc de bien préparer son projet afin d’anticiper les différents coûts associés à la possession d’une piscine.

Définir son budget piscine : combien coûte l'ensemble du projet ?

Les piscines dites hors-sol proposent une très grande fourchette de prix. Par exemple, les piscines de types tubulaires auront un prix variant de 200€ à 1.200€. Pour une piscine hors-sol dans de matériaux plus solides, les prix commencent à 500€ et pourront aller jusqu'à plus de 6.000€.

Il faudra également ajouter à ce montant le prix du système de filtration de l'eau, les équipements de sécurité mais aussi les produits de nettoyage.

Le coût de la préparation du sol par un professionnel sera proportionnel à la taille de la parcelle à aménager. Pour une chape de béton, le prix varie entre 20€ et 25€ le mètre carré. Une piscine dite « creusée » nécessitera un budget bien plus conséquent.

Demandez un prêt avec trésorerie pour votre piscine ➔

Plus que le coût de la construction de la piscine elle-même, il faudra aussi financer le tour du bassin et l'installation de la machinerie. Selon le projet, le devis pourra varier entre 25.000€ et 30.000€ pour des projets classiques. Mais l'imagination n'a pas de limite, et si l'on souhaite créer un espace personnalisé et original, le prix peut vite grimper.

Financements possibles pour la construction d'une piscine

Une fois le projet choisi, les devis reçus, le montant total de l'achat et de la pose de la piscine défini il faut alors obtenir la somme nécessaire à la réalisation de ce projet. Quel crédit envisager pour sa piscine ?

1er financement envisageable : le prêt à la consommation.

Ce crédit peut être de type prêt personnel, c’est-à-dire sans obligation de justifier la dépense de la somme prêtée. Le montant emprunté pourra donc servir à l’achat et la pose de la piscine, mais aussi à l’achat des plantes et mobiliers pour rendre agréable cet équipement, tout achat est possible mais sans lien avec la piscine elle-même. Ce type de financement pourra concerner tant les piscines hors sol, amovibles que celles en dur, inamovibles.

Ce prêt conso peut aussi être affecté, certains piscinistes proposent en partenariat avec des établissements financiers ce type de prêt.

L’achat de la piscine peut s’accompagner d’un prêt travaux afin de réaliser les travaux nécessaires (comme le terrassement du sol) pour l’installation de la piscine, notamment lorsqu’il s’agit d’une piscine enterrée.

Demande de prêt pour financer une piscine ➔

2ème type de financement : le prêt immobilier.

On peut inclure une piscine dans un prêt immobilier si cette piscine est creusée ou enterrée, ou nécessite une implantation au sol, pour être considérée comme un immeuble indissociable du bâti.

Ainsi il est possible d’ajouter la construction de la piscine au prêt immobilier qui sert à l’acquisition d’une maison.

Vous pouvez tenter de demander un prêt immobilier pour votre piscine qui serait associé au bâti. En effet, dans ce cas, la piscine serait considérée comme un immeuble, et un prêt immobilier pourrait alors être demandé pour sa construction. Il faudra néanmoins que le montant nécessaire pour la piscine soit conséquent. Les établissements de prêt imposent souvent que le montant soit supérieur à 20 000 euros pour pouvoir envisager un prêt immobilier. Il sera possible d’y intégrer les travaux nécessaires à son installation.

Autre type de financement : le rachat de crédit immobilier.

Si vous avez déjà des crédits en cours, dont notamment un prêt immobilier, vous avez la possibilité d’effectuer une demande de rachat de ce crédit en cours et d’y ajouter le montant nécessaire pour votre piscine (également considéré comme projet immobilier).

L’avantage de cette opération est de pouvoir regrouper, votre prêt en cours et de financer votre projet, en bénéficiant ainsi du taux des prêts immobiliers, de l’allongement de la durée de remboursement avec une mensualité diminuée ou identique. Il s’agira d’un rachat de crédit immobilier.

Le financement d’une piscine par un crédit est donc possible. Il existe également d’autres moyens d’obtenir la trésorerie nécessaire. en utilisant votre patrimoine immobilier pour le financement de votre piscine, il s’agit ici du prêt hypothécaire : ce financement permet d’obtenir un montant défini selon la valeur d’un de vos biens immobiliers.

Notre partenaire peut prêter jusqu’à 70% de la valeur estimée du bien. La somme empruntée pourra être librement utilisée, que ce soit pour la construction de la piscine, mais également toutes autres dépenses.

Je simule mon rachat de crédit ➔

Les projets possibles
Vous souhaitez agrandir votre espace de vie ? Voici quelques astuces pour construire et financer votre véranda sans dépenser trop d'argent avec différents types de crédits...
Pour demander un prêt travaux de 50.000 euros, il est vivement conseillé de faire des simulations en ligne pour obtenir différentes propositions de crédits, avec le montant des mensualités, fixé selon les revenus et le salaire de l'emprunteur.
Article mis à jour le