Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Financer le changement de ses radiateurs - aides et crédits

Comment financer vos nouveaux radiateurs ?

Jeune femme se réchauffe les pieds sur son nouveau radiateur

Le crédit personnel pour financer vos radiateurs

Financer de nouveaux radiateurs peut s’effectuer via un prêt travaux qui est un crédit à la consommation affecté spécifiquement pour des travaux précisés au contrat de crédit.

Il est également possible de recourir à un prêt conso classique, dont l’utilisation de la somme prêtée est libre.

Je demande un crédit personnel ➔

La loi Lagarde du 1er juillet 2010 indique qu’un prêt travaux est un crédit à la consommation, s’il ne dépasse pas les 75 000 € . Au-dessus de cette somme, c’est un crédit prêt immobilier. Ce prêt Celui-ci peut être affecté (avec justificatifs et devis à fournir) ou non affecté.

Peut-on financer des radiateurs avec un rachat de crédit plus trésorerie ?

Si vous avez déjà des crédits en cours (conso et immo) et des projets d’achat de nouveaux appareils chauffants, le rachat de crédit avec une trésorerie complémentaire peut être une option. Les crédits existants sont alors regroupés pour en faire un seul et une somme complémentaire est ajoutée (qui servira à acheter les nouveaux radiants). L’emprunteur n’a plus ensuite qu’une seule mensualité avec un nouveau taux à rembourser.

Je demande un rachat de crédits ➔

Quels types de radiateurs choisir ?

A l’heure des économies d’énergie à mettre en place chez soi, le remplacement de ses vieux radiateurs « grille-pain » est un geste écologique et économique à envisager.

Il existe plusieurs types de radiateurs différents avec différents principes de chauffe.
  • Les radiateurs à eau : la chaleur est amenée par l’eau chaude qui circule dans l’appareil. Celle-ci est chauffée dans une chaudière (gaz, bois ou fioul), une pompe à chaleur ou via un chauffage solaire (donc un système de chauffage centrale).
  • Les radiateurs électriques à inertie fluide : le principe est ici d’emmagasiner la chaleur et de la diffuser lentement même après l’arrêt de la résistance. La diffusion par rayonnement est plus longue.
  • Les radiateurs électriques à inertie sèche : la chaleur provient d’une résistance électrique installée dans un matériau accumulateur (céramique, fonte active, pierre…). Le matériau emmagasine la chaleur et la restitue ensuite pendant plusieurs heures.
  • Le radiateur radiant/rayonnant : une résistance électrique chauffe une plaque située à l’avant de l’appareil. La montée en température est rapide. La chaleur rayonnante, douce et continue, se répartit dans toute la pièce.
  • Le radiateur électrique à double système chauffant : ce radiateur cumule les avantages de l’inertie sèche et du panneau rayonnant. Il est plus cher mais aussi plus économique à l’usage.
  • Les radiateurs électriques convecteurs : une résistance produit de la chaleur mais ne la stocke pas et il refroidisse plus vite.

Il ne faut pas oublier les autres types de chauffage existants : cheminée ou insert, pompe à chaleur, nouvelle chaudière, poêles à granulé, géothermie…

Financer vos nouveaux radiateurs ➔

Combien coûtent de nouveaux radiateurs ?

Le prix d’un radiateur, selon son système de chauffe, est très différent : un convecteur est moins cher que le radiateur électrique à double système chauffant.

Pour un radiateur à inertie il faut compter de 70 à 1300 euros, un radiateur à eau de 100 à 350 euros, un convecteur de 30 euros à 350 euros, un radiateur à panneaux rayonnants de 40 euros à 800 euros et un radiateur à double cœur 300 euros à 1200 euros.

Il faut toujours demander un devis, et même deux (pour bien comparer), avec inclus la main d’œuvre, la dépose des anciens radiateurs et pose des nouveaux, voire même l’entretien offert.

Il est important de bien prendre en compte la situation géographique, le climat, la configuration du logement, l’espace à chauffer (qui donne ensuite la puissance de l’appareil) pour déterminer le type de radiateur ) à installer chez soi.

Quelles sont les aides possibles pour changer ses radiateurs ?

Il existe des aides pour financer les travaux de changement de votre chauffage, comme les certificats d’économie d’énergie (CEE), Ma prime renov, la tva réduite à 5.5%, la prime coup de pouce chauffage…

L’éco-prêt à taux zéro est aussi possible. Attribué sans condition de ressources, ce prêt est sans aucun intérêt à rembourser. Il est cumulable avec d'autres mesures et primes (MaPrimeRénov', CEE). A noter que ce type d’emprunt peut être intégré avec d’autres crédits en cours lors d’un rachat de prêts. Pour obtenir ces aides il vous faut effectuer des démarches en amont avant de signer un devis et vérifier que vous êtes éligibles. Il faut aussi choisir un artisan qualifié RGE.

Avant de changer les radiateurs pensez isolation et travaux plus globaux…

Avant de foncer bille en tête et changer tous les radiateurs de votre maison, il faut bien vérifier si votre logement est bien isolé (fenêtres, murs, comble…). Installer de bons radiateurs dans une passoire thermique ne sert à rien !

Des travaux d’isolation en amont peuvent donc être à prévoir, en plus d’un changement de radiateurs, ceci dans un cadre plus large, celui de la rénovation énergétique globale de l’habitation. Le but est ici de faire des économies d’énergie et de réduire les déperditions thermiques.

Les conseillers Crédigo sont là pour vous accompagner dans la recherche du financement de vos projets de travaux d’isolation avec la mise en place d’un rachat de crédit immobilier avec trésorerie, d’un prêt travaux ou d’un prêt travaux immobilier. N’hésitez pas à faire une demande en ligne et à nous contacter pour présenter votre projet !

Article mis à jour le