Prêt personnel entre particulier : avantages et inconvénients

Surendettement

Le prêt personnel entre particulier consiste mettre en place un contrat de crédit entre deux personnes physiques sans l’intervention d’une banque pour se sortir une situation de surendettement

Besoin d’argent rapidement pour sortir d’une situation de surendettement ? Le prêt entre particuliers peut être une solution. Mais attention, quelques précautions s’imposent pour faire un prêt sans risque.

En quoi consiste le prêt entre particulier ?

Apparu aux États-Unis après la crise des subprimes, le prêt personnel entre particulier ou crédit sans banque consiste mettre en place un contrat de crédit entre deux personnes physiques sans l’intervention d’une banque. Cependant cette opération peut être assistée par l’intermédiaire d'un organisme spécialisé dans ce type de transaction. La durée d'un prêt entre particulier peut varier entre 3 et 5 ans pour des montants généralement inférieur à 10 000 euros.

Il existe aussi différentes formes de prêt entre particuliers comme le prêt familial, le microcrédit ou le peer to peer par internet. Plusieurs sites Internet proposent cette solution. Renseignez-vous si vous êtes dans une situation financière difficile avant d’envoyer votre dossier à la commission de surendettement. Cependant soyez vigilant aux arnaques qui se développent sur la toile. Il faut que le site qui met en rapport les prêteurs et les emprunteurs soit agréé par l’ACPR ou ait obtenu un numéro Orias. Si ce n’est pas le cas, fuyez !

Les avantages de ce prêt sans banque

Votre situation financière ne nécessite peut-être pas l’ouverture d’un dossier de surendettement mai vous avez besoin d'une somme d'argent importante très rapidement, le crédit entre particulier peut-être une solution. Tout le monde peut être concerné par des problèmes de surendettement ou de trésorerie. Ainsi, il faut oser en parler à ses proches. L’entourage peut, dans certains cas, être la solution pour se sortir d’une situation financière difficile grâce au prêt entre particuliers.

Le crédit sans banque peut-être aussi une alternative pour les personnes inscrites aux FICP ou au FCC à la banque de France et qui n'ont plus le droit de souscrire à un prêt personnel ou de bénéficier d'un rachat de crédit. Les banques sont frileuses pour accorder de nouveaux prêts à ce type de profil.

Cependant, certaines personnes se tournent vers le crédit entre particulier parce qu'elles n'ont tout simplement plus confiance dans le système bancaire actuel. En faisant ce type de prêt, l'emprunteur évite de payer des frais de fonctionnement ou de dossier souvent très onéreux avec des taux variables entre 4 et 19% pour des crédits à la consommation.

Prêt entre particuliers : les précautions à prendre

Le prêt entre particuliers comporte des risques si certaines précautions ne sont pas prises. Même si la confiance règne entre les différents protagonistes, il convient de garder une preuve écrite de l’emprunt.

Un prêt entre particuliers doit donc être constaté dans un contrat, ou reconnaissance de dettes, comportant la signature de l’emprunteur, son nom, son adresse, ainsi que la somme manuscrite en toutes lettres et en chiffres. En cas de prêt de plus de 760 euros, il faut le déclarer au fisc via l'imprimé numéro 2062.

Un rachat de crédit possible sous conditions

Par ailleurs, si vous n'êtes pas fiché à la banque de France, ce type de financement peut être repris dans le cadre d’un rachat de crédits, sous réserve de certaines conditions.

Les banques qui reprennent les crédits étudient au cas par cas le dossier et acceptent parfois d’intégrer un prêt entre particuliers dans un rachat de crédit. La banque qui reprend tous les crédits va demander des justificatifs (reconnaissance de dette, contrat de prêt).