Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Epargne : quels sont les différents types de placement financier ?

Les différents types d’épargne en France

Liasse de billets de cent euros sur drapeau Français

Il existe en France plusieurs types d’épargne : une épargne tournée vers les projets (pour un mariage, l’achat d’un bien immobilier…), une épargne de précaution (en cas de coup dur, pour une réserve) et enfin une épargne à plus long terme pour anticiper une retraite à venir par exemple ou une baisse de revenu.

Les Français ont le choix entre différents placements financiers proposés par les banques.

La France est une des championnes de l’épargne avec un taux élevé de plus de 17%. Elle se place juste derrière l’Allemagne mais devant le Royaume-Uni. Ce taux avait atteint les 20 % lors des confinements (chiffres de la FBF de novembre 2023). L’encours de l’épargne des Français se monte à presque 3700 milliards pour les produits de taux et 2351 milliards pour les produits de fonds propres.

Il existe deux types d’épargne, l’épargne de taux règlementée et celle de fonds propre.

L’épargne de taux règlementée

L’épargne réglementée se compose de produits de taux, ces derniers sont fixés par l’Etat. On trouve dans cette catégorie le livret A, le LEP, Le PEL, le Cel, le LDD, le livret jeune et le PEP

Le Livret A :

Plus de huit Français sur dix possèdent un Livret A et les versements des intérêts ont explosé en 2023 pour un montant de 12 milliards d’euros. Le taux d’intérêt a été gelé à 3% jusqu’en 2025, son plafond est fixé à 22950 euros.

Le LEP :

Le livret d’épargne populaire ou LEP est un placement prévu pour les revenus modestes (sous conditions précises). 10,3 millions de Français en possédait en septembre 2023, contre 8,3 millions fin 2022.

En 2023 le taux de rendement brut a été monté à 6 % et le plafond augmenté. Son encours total a atteint 66,6 milliards d’euros à fin novembre 2023, avec une collecte supplémentaire de 18,67 milliards d’euros.

Le PEL ou plan épargne logement :

Ce produit d’épargne réglementé permet d’obtenir des prêts immobiliers avec des taux intéressants. En 2024 la rémunération passe de 2 à 2.25 %. lien vers texte url

Le CEL ou compte épargne logement :

Comme le PEL le compte épargne logement ou CEL permet de se constituer une épargne (mais avec un plafond plus bas) et d’obtenir un prêt immobilier à taux avantageux .

Pour les CEL et PEL ouverts avant le 1er janvier 2018, il est possible d'avoir la prime d’État si vous demandez un prêt immobilier.

Le Livret jeune :

Le livret, plafonné à 1600 euros, est destiné aux jeunes de 12 à 25 ans, qui peuvent aussi avoir en même temps un livret A et un compte courant pour adolescents. Les retraits sont soumis à conditions suivant l’âge. Le taux d'intérêt annuel est librement fixé par les banques et il ne peut pas être inférieur à 3 %.

Le LDDS :

Toute personne majeure qui a son domicile fiscal en France ou un mineur qui a des revenus personnels (il ne doit être plus rattaché au foyer fiscal de ses parents) peut ouvrir un livret de développement durable et solidaire (LDDS). Le plafond de ce livret, appelé avant Codevi, est fixé à 12000 euros.

Le PEP-plan épargne populaire :

Ce type de placement n’existe plus depuis septembre 2003 mais si vous avez un PEP ouvert avant cette date, vous pouvez continuer à effectuer des versements dans la limite du plafond légal de 92 000 €. Ce placement à long terme est restitué sous forme de capital ou rente viagère.

Les produits de fonds propres

Les produits de fonds propres sont les actions, l’assurance-vie et l’épargne retraite en unités de compte... Les intérêts distribués sont fixés par les banques qui proposent ces produits.

L’assurance-vie :

L’assurance-vie est un des placements préférés des Français, avec un encours situé fin novembre 2023 à 1 917 milliards d’euros. Ce produit financier est un placement à long terme et souple (possibilités de faire des retraits et des virements). Il faut garder au moins huit ans son assurance-vie sans y toucher pour en tirer un bénéfice et obtenir un abattement fiscal. Le taux servi en janvier 2023 se situe entre 2.5 et 4.5%.

Le PEA :

Le plan d’épargne en actions (PEA) est un support d'investissement permettant d’investir dans des actions d’entreprises françaises et européennes et des parts de placements collectifs (OPCVM, SICAV), tout en ayant une fiscalité avantageuse.

Epargne retraite (PERP devenu Per (per individuel et perco), PEE) :

Le Plan Épargne Retraite Populaire est un bon placement pour préparer sa retraite, pour épargner pendant la vie active. L’argent est ensuite versé en rente. Le PERP n’est plus commercialisé depuis octobre 2020. Il est remplacé par le PER (Per individuel ou Perco) .

L’épargne retraite a fait le plein en 2023. Plus de 14 milliards d’euros ont été versés sur au cours des six premiers mois de l’année 2023, soit 9 % de mieux qu’au premier semestre 2022, selon la FBF.

Il ne faut pas oublier non plus l’argent sur le compte courant et sur les comptes à terme bloqués un temps avec des taux intéressants, l’épargne solidaire, l’immobilier, crowdfunding…

Quelques conseils sur votre épargne

Pour choisir le bon placement Il faut réfléchir sur l’échéance à donner à cet argent placé. L’horizon de placement est à court, moyen et long terme. Il faut aussi le plus possible diversifier ses placements en fonction des risques et de votre profil.

On distingue 4 typologies d'épargnants basées sur leurs préoccupations d'épargne, leur aisance et compréhension à l'égard des placements et leur intérêt pour les placements en actions. On va donc de l’expert aisé, au détaché réfractaire, fragile inquiet et enfin au jeune peu connaisseur. D’autres proposent trois types de profils : le prudent, l’équilibré et le dynamique.

Pour connaitre son profil on peut faire un test sur le site de https://www.amf-france.org/fr/quel-type-depargnant-etes-vous

L’épargne, un bon signe pour obtenir un crédit ou faire un rachat de crédit

Posséder une épargne donne un bon signal au banquier lors de la demande d’obtention d’un crédit immobilier ou lors d’une demande de rachat de prêts.

En plus de revenus fixes, d’un taux d’endettement inférieur à 35 % et un reste à vivre suffisant, les banquiers demandent aussi aux emprunteurs d’avoir de l’épargne de côté (épargne résiduelle) ou la possibilité de pouvoir mettre de côté. Cela montre aussi une bonne gestion des comptes par l’emprunteur.

L’épargne est aussi importante dans l’apport personnel dans un crédit immobilier. C’est devenu un critère primordial pour les établissements prêteurs. Ceux-ci demandent que l’épargne couvre les frais de notaire lors d’un achat immobilier avec un crédit. Aujourd’hui l’apport personnel représente un pourcentage de 20 %. 

Le nantissement de produits d’épargne pour garantie

Le prêteur peut aussi demander à garantir un crédit via un nantissement. La base de la garantie n’est pas immobilière comme pour une hypothèque mais financière sur un contrat d’assurance-vie, un portefeuille de titres boursiers … En cas de non-paiement de l’emprunteur la banque demande alors l’attribution du contrat (capital et intérêt compris). Une fois le produit d’épargne nanti, il est impossible d’avoir accès à l’argent pendant la durée du crédit sauf clause contraire.

Article mis à jour le