Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
 

Logo Crédigo

Appelez-nous au 03 22 66 56 56

Votre rachat de crédit est refusé partout ? que faire ?

Vous avez plusieurs crédits en cours, et vous avez besoin de diminuer vos mensualités. Face à un refus de rachat de crédits, plusieurs solutions s'offrent à vous. On vous explique ce que vous pouvez faire à la suite d’un refus à votre première demande de rachat de vos crédits.

Sommaire :

Que faire lors d’un refus de demande de rachat de crédit ?

Contrairement aux idées reçues, tous les dossiers de rachat de crédit ne sont pas acceptés. Chaque demande est étudiée en détail et de manière personnalisée et prend en compte la situation financière de l'emprunteur.

Après une simulation ou d’une première demande de rachat de leurs crédits, les emprunteurs reçoivent une réponse de principe qui tient compte de leur situation financière individuelle, mais aussi de la conjoncture économique du moment.

Les professionnels du regroupement de crédits adaptent leurs critères d’attribution en considération de ces éléments. Un refus un jour ne signifie pas un refus pour "toujours"!

Je demande un nouveau devis ➔

Les principales raisons à un refus de la part des établissements de rachat de prêt tiennent au fait que ces derniers n’estiment pas fiable ou certaine la capacité de l’emprunteur à pouvoir rembourser le rachat de prêt.

l’établissement de rachat de crédit, risque de refuser une demande s'il constate que l’emprunteur est dans un des cas suivants :
  • Inscrit au fichage FICP (fichier des incidents de paiement),ou FCC (fichier central des chèques)
  • Présente un taux d’endettement trop élevé avant ou après opération : le taux d’endettement de l’emprunteur doit être inférieur à 35%
  • N’aura pas un reste à vivre insuffisant, présente une situation professionnelle instable et des revenus irréguliers, présente des relevés de compte faisant état d'achats compulsifs, de dettes de jeu ...
  • Présente une demande ou un profil emprunteur qui ne correspond pas aux critères d’octroi d’un rachat de crédit : sans emploi, refus de prendre une assurance emprunteur
  • Absence de garantie telle une caution, un nantissement, une hypothèque, qui pourrait permettre à l'organisme qui rachète les crédits, de se faire rembourser en cas de non-remboursement de la somme prêtée.

Les solutions et les moyens d’obtenir un regroupement de crédit après avoir rencontré un refus dépendent de plusieurs facteurs et votre situation patrimoniale est un facteur important dans la solution.

Si vous êtes locataire ou hébergé, vous aurez par définition un loyer à intégrer à vos charges et cela pèsera donc forcément sur votre taux d'endettement.

Que vous soyez inscrit sur un fichier FICP ou FCC de la Banque de France, ou que vous ayez un taux d’endettement trop important, il faudra reconsidérer votre situation financière, assainir la gestion de vos finances, rembourser vos dettes, trouver de nouvelles sources de revenus stables et réguliers et démontrer une stabilité professionnelle, avant de pouvoir vous porter candidat à un rachat de vos crédits.

Il faudra également penser à diminuer vos charges mensuelles pour réduire votre taux d’endettement. Il faudra généralement lever votre inscription au FICP avant de pouvoir demander à réaliser un rachat de crédit.

Si vous êtes propriétaire, avoir un patrimoine immobilier représente un atout dans la présentation de votre dossier de rachat de crédit. En effet, l’apport d’une garantie, telle qu’une hypothèque pour réaliser un rachat de crédit hypothécaire, peut faciliter l’obtention d’un rachat de crédit dans cette situation. Un propriétaire qui serait FICP, ou avec un taux d’endettement important, peut rassurer l‘établissement de rachat de prêt sur sa possibilité d’être remboursé du montant constituant le rachat de prêt.

Comment bien préparer sa demande pour un rachat de crédit difficile ?

Un dossier complet qui contient tous les justificatifs nécessaires à l’analyse de votre situation financière est indispensable pour éviter des allers-retours inutiles qui feraient perdre du temps, et donc de l’argent, à l’établissement à qui l’on demande un rachat de crédits, mais également à vous-même.

Afin d'éviter un refus de la part des établissements de rachat de prêt, il est conseillé de réaliser préalablement une simulation de rachat de crédit pour avoir un premier aperçu des avantages du rachat de crédits. Le résultat obtenu avec la simulation de rachat de crédit sans engagement que nous proposons sur notre site permet d’obtenir immédiatement une première estimation du taux de rachat de crédit ainsi que du coût de l’opération. Après cette simulation vous recevrez également une première liste des pièces justificatives nécessaires à la constitution de votre dossier.

Un courtier en prêt, comme Credigo, pourra identifier les possibles blocages pour accompagner chaque emprunteur dans cette opération bancaire et vous conseiller sur les façons de lever ces points bloquants.

S’adresser à Credigo, courtier rachat de crédit, pour éviter un refus

Spécialisé en rachat de crédit depuis 1998 et inscrit à l’ORIAS, nous agissons en tant qu’intermédiaire bancaire et nous accompagnons chaque demandeur lors de la constitution et la présentation de son dossier de demande de rachat de crédit à notre réseau d'établissements partenaires.

En nous contactant et en nous informant que vous avez déjà rencontré un refus de la part d'établissements à la suite de votre première demande de regroupement de vos crédits, notre conseiller pourra analyser et étudier votre situation et envisager les arguments supplémentaires à apporter à votre dossier.

Ce professionnel saura mettre en avant les points forts de votre dossier. Il peut s’agir par exemple d’apport de garanties comme une caution, un nantissement, une hypothèque, une assurance de prêt … Votre conseiller saura vous indiquer les éléments souhaités pour appuyer au mieux votre demande. Contactez-nous, nous vous accompagnerons.

Pour approfondir le sujet :
Article mis à jour le