Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Immobilier ancien : les prix en petite hausse sauf à Paris

Immobilier ancien : les prix en petite hausse sauf à Paris
  Immobilier
Prix immobilier ancien

Au second trimestre 2018 les prix des logements anciens est en petite hausse et le volume des transactions est stable. La situation est plus tendue à Paris.

L’immobilier ancien en petite hausse en Province

L’indice Notaires -Insee des prix des logements anciens a été publié début septembre. Celui-ci montre une hausse de 0.5 % par rapport au premier trimestre 2018. Sur un an en France la hausse est de 2.8% (contre 2.9% l’an dernier à la même époque). Le prix des appartements est celui qui est en hausse avec 3.3%.

La hausse des prix est moins forte en province qu’à Paris et en Ile-de-France. On voit une hausse des prix dans l’ancien de 2.3% en un an en province. L’augmentation est plus forte pour les maisons que les appartements.

Côté niveau de transactions le volume reste élevé entre juin 2017 et juin 2018 : 953.000 transactions ont été réalisées. Un chiffre stable après le record de l’année 2017. "Si l'on rapporte les transactions au stock de logements disponibles, qui augmente d'environ 1 % par an, la proportion de ventes est équivalente à celle du début des années 2000", détaille l'Insee.

Une hausse annuelle de l'immobilier de 7,1 % à Paris

En Ile-de-France, le marché ralentit. La hausse des prix des logements franciliens atteint 4,1% sur un an, contre 4,2% au premier trimestre et 4,7% au dernier trimestre 2017. Du côté des appartements, à Paris intra-muros, les prix flambent encore de 7,1% sur un an au 2e trimestre, contre une hausse de 3,7% en Petite Couronne et 0,9% en Grande Couronne.

Dans la capitale il faut compter en moyenne 9.877 € du m² pour devenir propriétaire d’un appartement. Ce chiffre n’est qu’une moyenne car certains arrondissements dépassent les 13.000 euros : le 7e, le 6e et le 5e. Les seuls arrondissements qui affichent les chiffres les plus bas autour des 7.000 sont le 19 et 20e.

Les prix continuent d’augmenter dans tous les arrondissements à Paris, en moyenne de 7.1% mais dans le même temps le volume de vente d’appartements a un peu baissé, avec 9.000 transactions réalisées au 2e trimestre 2018 (-7% sur un an). La hausse devrait continuer car il y a aussi pénurie de logements.

Des appartements parisiens vendus à plus de 10.000 € le m2

Au 2e trimestre 2018, 40% des appartements parisiens ont été vendus à plus de 10.000 euros le mètre carré, contre 28% il y a 1 an et 19% il y a 2 ans. Les arrondissements au centre de Paris dépassent 11.000 euros le mètre carré, et trois d’entre eux affichent plus de 12.000 euros.

On s’approche aussi des 10.000 euros du mètre carré car d’après les données des Notaires de Paris Ile-de-France, le prix moyen du mètre carré d’un appartement à Paris s’établit à plus de 9.000 euros au 2e trimestre 2018 (+7,1% par rapport à la même période en 2017).

Et la tendance haussière va continuer selon les projections des Notaires. D’autres professionnels du secteur suivent cette tendance annonçant des hausses jusqu’à l’été 2019 mais un ralentissement ensuite, notamment si la BCE augmente ses taux, ce qui devrait entraîner une hausse des taux immobiliers très bas actuellement.

Lydie.Dabirand

Articles en relations :

Twitter icon
Facebook icon