Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Amazon lance Amazon Go, un supermarché sans caisses

Amazon lance Amazon Go, un supermarché sans caisses
  Digital
Amazon ouvre enfin son premier supermarché sans caisses

Pas de caddie, pas de file d'attente, pas de passage en caisse, c'est le pari fou qu'Amazon s'est lancé, et le géant de l'e-shopping a ouvert son premier supermarché sans caisses au grand public ces derniers jours.

Mais comment cela fonctionne-t-il ? Allons-nous vers un nouveau modèle de magasin ? On vous explique tout sur ce système nouvelle génération qui séduit de nombreuses grandes enseignes !

Amazon Go, le supermarché autonome

Cela fait cinq années qu'Amazon travaille sur l'idée d'un supermarché sans file d'attente pour ses clients, le gros point noir des grandes surfaces. C'est ainsi qu'est née l'idée d'Amazon Go, un supermarché autonome à taille humaine de 170m2, installé sur son campus de Seattle qui ne nécessiterait ni caisse ni paiement immédiat. Inauguré en 2016, le magasin était dans un premier temps réservé aux salariés du groupe pour une phase de test. C'est ce lundi 22 janvier qu'il a enfin ouvert au public.

Une technologie de reconnaissance visuelle avancée

« Nous avons créé la technologie de shopping la plus avancée du monde pour que vous n’ayez jamais à faire la queue », voilà ce qu'affirme Amazon dans son communiqué. Comme toujours, les projets signés Amazon sont dotés d'une technologie complexe. Mais pour le client, le système est simple, il suffit de télécharger l'application Amazon Go, et de s'identifier à l'entrée du magasin avec son smartphone. Une fois à l'intérieur, on pourra prendre et reposer les articles souhaités comme durant des courses classiques à la différence que l'on pourra mettre les articles directement dans son sac. Une fois les courses terminées, on peut simplement repartir avec ses articles.

Équipé d'un système de reconnaissance très perfectionné, les caméras du magasin identifient les articles qui sont pris et les associent au client qui les prend. Ensuite les achats seront directement débités sur le compte Amazon du client. Une technologie de reconnaissance visuelle avancée permet donc à Amazon de se passer de caisse et de système de paiement sur place. Pour les petits articles, la marque a même inventé des codes-barres circulaires entourés d'éléments brillants qui permettent à la caméra de ne pas les louper. La phase de test d'un an a donc permis de bien roder le système afin de pallier les éventuels bugs même en période de forte affluence.

Le système du futur ?

Si Amazon Go semble proposer un système révolutionnaire, il est loin d'être le seul à travailler sur le sujet. Les américains Walmart et Kroger et le néerlandais Albert Heijn proposent déjà des magasins permettant de scanner soi-même les articles avec son smartphone. Le français Auchan propose également en Chine de petits points de vente 100% digitaux. Même s'il ne s'agit pas de la technologie hyper sophistiquée d'Amazon, cela prouve que les géants de la grande distribution glissent doucement vers un modèle de supermarchés autonomes. À la différence des voitures qui conduisent seules pour lesquelles les preuves de fiabilité et de faisabilité sont encore à faire, ce type de supermarchés devrait s'intégrer dans notre quotidien sous peu.

Cependant, Amazon ne souhaite donner aucune information sur de possibles ouvertures de nouveaux magasins Amazon Go. Encore en phase de test, le géant s'assure certainement que le système soit 100% sécurisé, efficace et inviolable avant de le propager à travers le monde.

Amazon Go souhaite un système 100% sécurisé et fiable

En effet, on connaît les failles liées au paiement en ligne et au digital en général, et la marque ne peut pas se permettre de proposer à ses clients un système qui ne serait pas fiable. D'abord pour elle, de façon à pouvoir facturer tous les articles emportés sans laisser passer des produits entre les mailles du filet. Mais aussi pour ses utilisateurs qui doivent pouvoir compter sur un système qui ne fera pas d'erreur sur les quantités d'articles achetés et ne facturera pas à tort et travers. Par ailleurs, la question du hacking se pose : suffira-t-il de connaître le mot de passe d'un utilisateur pour accéder à son espace client et acheter en son nom ? Comment fera-t-on ses courses si la batterie de son smartphone se retrouve à plat ?

Enfin, si Amazon Go est le modèle de magasin du futur qu'en sera-t-il des milliers d'employés de caisse qui se retrouveront licenciés ? C'est un peu le cauchemar du robot qui prend le travail des humains. Des questions qui resteront en suspens tant qu'Amazon ou même les autres enseignes de grandes distributions ne se seront pas penchées sur le sujet. En attendant, on salue l'initiative et la concrétisation de ce projet de supermarché sans caisse et donc sans file d'attente, on doit avouer que cela nous laisse rêveurs...

Amazon veut développer un partenariat avec les banques !

Selon les informations du Wall Street Journal paru début mars, Amazon serait entré en discussions avec les banques JP Morgan, Capital One et d'autres établissements financiers dans le but de mettre en place un compte courant à disposition de ses clients.

Toujours selon le quotidien économique américain, Amazon n'envisagerait pas de devenir une banque à part entière mais souhaiterait plutôt développer une logique de partenariat. Pour l’instant les négociations sont en cours, mais après les colis, la livraison des colis, les magasins sans caisses, les enceintes connectées… Le géant de la distribution américain a des ambitions qui menacent directement les banques traditionnelles.

Lucie.B

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon