Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Escroqueries bancaires : forte hausse du nombre de victimes en six ans

Escroqueries bancaires : forte hausse du nombre de victimes en six ans
  Banque
Escroqueries bancaires

Une étude parue en mai 2018 montre que entre 2010 et 2016, le nombre de victimes d’escroqueries bancaires a été multiplié par … deux. En 2016, 1.2 million de ménages s’étaient fait escroquer. Explications et chiffres.

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a publié mi-mai 2018, une étude sur la délinquance et notamment la délinquance financière. Et les résultats sont inquiétants : le nombre de victimes d’escroqueries bancaires a été multiplié par … deux. En 2016, 1.2 million de ménages ont été victimes d’escroqueries bancaires.

Qu’est-ce qu’une escroquerie bancaire ?

Une escroquerie bancaire est un retrait d’une somme d’argent sur un compte bancaire sans accord du titulaire du compte, le tout en utilisant des données personnelles obtenues illégalement. Les débits résultant du vol d’un chèque ou d’une carte bleue ne sont pas comptés là ni même les extorsions de données confidentielles par la violence ou la menace.

Les escroqueries bancaires en chiffres

On estime le préjudice subi à 780 € en moyenne, 37 % des victimes ont déclaré un débit frauduleux inférieur à 100 euros mais 13% des ménages ont été escroqués d’un montant supérieur à 1.000 €. Un tiers des victimes d’escroqueries bancaires ont même vu leur compte débité frauduleusement plusieurs fois.

Le montant total du préjudice bancaire subi par les Français en 2016, tous moyens de paiement confondus (carte bancaire, chèque, virement, prélèvement...), est estimé à 800 millions d’euros.

Le support préféré des escrocs est la carte bleue (50% des opérations frauduleuses), suivi par le chèque. La plupart des débits frauduleux sont des achats sur un site de commerce en ligne et les victimes ignorent très souvent comment les voleurs ont pu obtenir leurs données personnelles.

Des précautions à prendre au quotidien

Il faut donc bien vérifier ses relevés bancaires chaque mois, suivre son compte régulièrement car les banques semblent moins réactives qu’avant face à ces retraits et escroqueries : la part des ménages ayant été alertés par leurs banques a diminué : 22% en 2016 contre 29% en 2014.

Quelques gestes simples peuvent éviter les problèmes comme :
-acheter en ligne sur un site sécurisé et connu : il fait que l’adresse débute par https ou voir un petit cadenas vert à côté de l’adresse du site.
-cacher son code confidentiel et son cryptogramme quand on fait des achats ou des retraits

Attention aussi au paiement sans contact !

Il est important de savoir que la fonction sans contact continue de fonctionner, même après fait opposition en cas de perte ou de vol de la carte. En effet le commerçant n’a pas besoin d’une confirmation de la banque pour accepter le règlement.

Une fois les retraits frauduleux constatés il faut donc les contester un par un. La banque est tenue de rembourser en totalité et immédiatement.

Lydie Dabirand

Articles en relations :

 

Twitter icon
Facebook icon