Premier trimestre 2018 : les crédits immobiliers reculent, les taux restent bas

07 May 2018
Immobilier
Immobilier Paris

L’Observatoire crédit observe un recul de 16,9% du nombre de prêts bancaires accordés sur les trois premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2017, une stabilité des taux et des durées d’emprunt allongées.

Des taux bas, de 1.49 % en mars à 1.70 % à fin 2018

Les moyennes des taux données par l’observatoire Crédit Logement-CSA pour le mois de mars 2018 restent basses. Le taux moyen est de 1,49%, un chiffre quasi stable par rapport à janvier et février, il est de 1,29% pour les prêts sur 15 ans, de 1,46% sur 20 ans et de 1,73% sur 25 ans.

La remontée des taux immobiliers sera « lente jusqu’en 2020 » selon l’Observatoire Crédit Logement-CSA. Le taux moyen ne dépasserait ainsi pas 1,70% avant la fin de l’année. L'Observatoire repose son analyse sur le rythme de l’inflation, qui s’est nettement redressé, sur la politique très accommodante de la BCE et sur le fait que la concurrence entre les banques pour attirer les nouveaux clients contribue aussi à tirer les taux vers le bas.

Solvabilité pénalisée par la hausse des prix et la baisse des aides publics

Dans le même temps, la demande en crédit continue de baisser, en raison de la dégradation de la solvabilité des ménages : hausse des prix plus forte que la baisse des taux, baisse de aides publiques type Prêt à Taux Zéro (PTZ) recentré…

« Les établissements bancaires s’efforcent d’en limiter les conséquences, dans le neuf principalement, par une amélioration de leurs offres de crédit » indique Crédit Logement.

Allongement de la durée d'emprunt pour les jeunes emprunteurs

Les banques proposent donc actuellement des crédits plus longs. Plus de 60% des prêts accordés en mars 2018 ont une durée supérieure ou égale à 20 ans.

La durée moyenne d'emprunt en mars 2018 est de 219 mois, soit 15 mois de plus qu'il y a quatre ans. Au cours du premier trimestre 2018, 42% des jeunes emprunteurs (moins de 35 ans) se sont endettés sur 25 ans et plus, contre 35% il y a un an et 21% en 2014.

L’Observatoire a aussi analysé la capacité des ménages à acheter. Il a pu montrer l’évolution des surfaces habitables achetables dans 34 grandes villes de France. Sans surprise Paris et Bordeaux voient leurs prix augmenter…

Rédacteur
  Les dernières actualités
Existe-t-il un moment de l’année plus propice qu’un autre pour acheter un bien immobilier ? D’une période à l’autre les acheteurs sont plus nombreux…
06 juil 2020
Immobilier
Le Plan Épargne Logement est l’un des comptes épargne les plus connus du grand public. Mais comment fonctionne-t-il ? Existe-t-il des coups de pouce…
16 avr 2020
Immobilier
  Nos dossiers
Qu'est-ce que le rachat de crédit fonctionnaire ? Le regroupement de crédit fonctionnaire est une opération consistant à regrouper différents types…
25 mai 2020
Rachat de crédit
L’AFUB (Association Française des Usagers des Banques) s’est donné pour mission de faciliter les recours des particuliers et des entreprises grâce à…
10 mai 2020
Banques